•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moscou : grande marche à la mémoire de Boris Nemtsov

Le reportage de Raymond Saint-Pierre
Radio-Canada

Des dizaines de milliers d'amis, proches et partisans de Boris Nemtsov ont marché dans les rues de Moscou afin de rendre hommage au célèbre opposant politique dont l'assassinat à quelques pas du Kremlin vendredi soir a secoué le pays.

Fervent dénonciateur de la guerre en Ukraine, Boris Nemtsov avait invité les Russes à manifester aujourd'hui contre l'annexion de la Crimée par Moscou, un rassemblement qui devait se tenir dans un quartier du sud-est de la capitale.

Son assassinat a changé les plans. C'est plutôt une grande marche en plein coeur de Moscou qui a été organisée, cette fois en mémoire de celui qui a été décrit par la communauté internationale comme un ardent défenseur de la démocratie.

L'indignation des manifestants était palpable dans la rue. Des gens en pleurs ont continué d'aller porter des fleurs sur le Grand Pont de pierre, où a été abattu de quatre balles le célèbre opposant. Malgré les nombreuses pancartes qui disent : « Je n'ai pas peur », certains craignent pour leur sécurité, se demandant comment un meurtre de cette nature a pu se produire si près du Kremlin.

Ottawa appuie les manifestants

Le Canada appuie les manifestants russes qui ont protesté contre l'assassinat de Boris Nemtsov, assure le ministre canadien des Affaires étrangères, Rob Nicholson. « J'espère qu'une enquête approfondie permettra de découvrir qui est derrière ce crime », a-t-il déclaré.

La manifestation montre selon lui que les Russes sont inquiets de ce que M. Poutine fait de leur pays. « Ils ont constaté des progrès après la chute du communisme. Et aujourd'hui, je suis sûr que plusieurs d'entre eux sont angoissés par les gestes que Poutine fait », a-t-il souligné.

« Boris Nemtsov était un infatigable défenseur de la démocratie, des droits humains et de l'État de droit. Il n'avait pas peur de dire ce qu'il pensait. C'est une véritable tragédie », a résumé le ministre en ajoutant que son meurtre « signifie un recul pour les gens qui désirent l'État de droit et la démocratie en Russie ».

Député ukrainien arrêté

Un député ukrainien a été arrêté peu avant le début de la grande marche par les autorités russes. « Je ne criais aucun slogan, je ne portais aucune pancarte, aucun drapeau. Ils m'ont arrêté simplement pour un t-shirt. Maintenant, ils m'emmènent au commissariat », a écrit sur Facebook Alexeï Gontcharenko, un membre du bloc du président Petro Porochenko.

Selon la télévision russe Rossia 24, le député est plutôt accusé d'avoir joué un rôle dans l'incendie criminel qui s'est déroulé à Odessa le 2 mai dernier et dans lequel plus de 40 personnes, principalement des militants prorusses, ont péri.

Ni la police ni le Comité d'enquête russe n'ont toutefois confirmé ces informations.

Nombre d'opposants ont subi des menaces sous l'ère Poutine. Peu de temps avant sa mort, Boris Nemtsov avait avoué avoir peur d'être assassiné par le régime en place.

Certains, comme l'ancien champion d'échecs Garry Kasparov, ont plutôt été forcés à l'exil, tandis que d'autres, comme Alexeï Navalny, sont passés par des séjours en prison.

Les opposants au régime craignent également qu'on s'en prenne aux membres de leur famille, surtout après la condamnation en décembre dernier du frère d'Alexeï Navalny à trois ans et demi de prison pour détournements de fonds.

Des milliers de personnes sont rassemblées à Moscou afin de rendre hommage à Boris Nemtsov.Des milliers de personnes sont rassemblées à Moscou afin de rendre hommage à Boris Nemtsov. Photo : Sergei Karpukhin / Reuters

Moscou poursuit son enquête

Le président Poutine a déclaré samedi que « tout sera fait pour que les organisateurs et exécutants de ce crime lâche et cynique reçoivent le châtiment qu'ils méritent ».

Les enquêteurs russes étudient pour l'instant la piste islamiste et celle d'éléments radicaux » impliqués dans le conflit en Ukraine.

Dans les médias russes et sur la chaîne 1, la vie personnelle de Boris Nemtsov est mise de l'avant. Il était réputé pour avoir plusieurs amantes. Il est surtout très peu fait mention de son implication politique.

Avec les informations de Associated Press, et Agence France-Presse

International