•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Équateur : nouvelle destination pour les « snowbirds »

Le reportage d'Alexandre Trudel

Une quarantaine de personnes ont assisté à une rencontre d'information samedi à Trois-Rivières sur un projet immobilier en Équateur.

Plusieurs d'entre eux songent à quitter le froid du Québec pour s'installer dans un pays du Sud.  Ils souhaitaient obtenir de l'information sur cette destination moins connue que le Mexique et Cuba. L'Équateur tente d'ailleurs de se tailler une place parmi les pays latino-américains qui attirent les voyageurs du Nord.

Des Canadiens contribuent d'ailleurs à développer ce marché. Le Mirador San José, par exemple, est un complexe résidentiel bordé par l'océan Pacifique et qui a été mis en chantier par des Québécois, dont plusieurs résidents de Trois-Rivières. À terme, la valeur totale du complexe frôlera les 150 millions de dollars.

À ce jour, le Mirador San José a vendu plus de 1100 de ses 1700 terrains et une centaine de maisons ont déjà été construites.

Environ 60 % des acheteurs sont Québécois. À cet endroit, un terrain situé à un kilomètre de la plage coûte entre 20 000 et 50 000 $ et se faire construire une propriété coûte environ 70 000 $.

Selon Yves Cormier, l'un des coactionnaires du Mirador, l'Équateur représente une alternative à la traditionnelle Floride des « snowbirds » en raison notamment de son climat stable et du faible coût de la vie.

Pour le moment, l'Équateur demeure assez peu prisé des Canadiens, qui sont 32 000 à s'y rendre annuellement.

Mauricie et Centre du Québec

Société