•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bureau-Blouin se joint à Cloutier pour rallier les jeunes au PQ

Léo Bureau-Blouin en compagnie d'Alexandre Cloutier, le 26 février
Léo Bureau-Blouin en compagnie d'Alexandre Cloutier, le 26 février
Radio-Canada

Une des figures de proue du mouvement étudiant de 2012, Léo Bureau-Blouin, a annoncé qu'il se joignait à l'équipe de campagne d'Alexandre Cloutier dans la course à la direction du Parti québécois (PQ). La rumeur circulait depuis des semaines chez les péquistes bien informés.

Actuellement président du comité national des jeunes du PQ, Léo Bureau-Blouin a été député de Laval-des-Rapides sous Pauline Marois avant d'être défait en 2014.

J'annonce mon appui à Alexandre Cloutier, que j'estime être le meilleur candidat pour relancer le mouvement souverainiste et surtout pour rallier les gens de ma génération derrière le Parti québécois.

Léo Bureau-Blouin

En conférence de presse, Alexandre Cloutier s'est dit heureux et honoré d'accueillir dans son équipe de campagne le jeune député qui incarne selon lui le renouveau du parti et de l'option souverainiste au Québec.

Soulignant l'accessibilité et la grande proximité de Léo Bureau-Blouin avec les citoyens de tous âges, Alexandre Cloutier lui confie le mandat de développer et d'entretenir un dialogue ouvert et constructif entre les citoyens et son équipe.

« Il a ce souci constant de renouveler le lien de confiance avec les citoyens et de se reconnecter avec leurs préoccupations », a souligné Alexandre Cloutier en conférence de presse.

J'ai reconnu d'emblée son talent, son charisme, son intelligence, mais aussi sa capacité à trouver des consensus, à apaiser les divisions et à réunir les gens derrière notre objectif commun.

Alexandre Cloutier, candidat à la direction du PQ

Une nouvelle application

Photo tirée de l'application de la campagne du candidat péquiste Alexandre CloutierPhoto tirée de l'application de la campagne du candidat péquiste Alexandre Cloutier

Pour ce faire, Léo Bureau-Blouin invite les citoyens à poser leurs questions ou à soumettre leurs idées par l'entremise du site Internet d'Alexandre Cloutier ou encore à l'aide d'une nouvelle application désormais disponible sur les appareils mobiles.

Au moyen de cette application mobile, les citoyens pourront prendre connaissance des principales propositions d'Alexandre Cloutier, notamment sur la souveraineté, l'éducation et la réforme des institutions démocratiques.

Grâce à cette application, les citoyens pourront envoyer leurs propositions, commentaires et suggestions directement à Alexandre Cloutier. Le rôle de Léo Bureau-Blouin sera ensuite de transformer ces propositions « en idées concrètes pour le Québec », explique ce dernier dans une vidéo promotionnelle projetée en conférence de presse.

Alexandre Cloutier et Léo Bureau-Blouin partagent plusieurs principes politiques. Léo Bureau-Blouin s'est prononcé pour le droit à la dissidence des députés l'été dernier et Alexandre Cloutier appuie un allègement de la ligne de parti. L'ex-député de 23 ans est d'accord avec l'idée de primaires ouvertes pour le choix du chef du PQ, une idée aussi mise de l'avant par Alexandre Cloutier.

Issu du mouvement étudiant, Léo Bureau-Blouin se joint à un candidat qui affirme faire de l'éducation un des thèmes forts de sa campagne.

Plusieurs sources péquistes indiquent que l'arrivée de Léo Bureau-Blouin est un bon ajout pour Alexandre Cloutier. Encore doté d'une forte notoriété, M. Bureau-Blouin aurait toujours de l'influence dans le mouvement étudiant. Deux éléments qui pourraient faire une différence, entre autres sur le plan de la mobilisation.

Les non-alignés de moins en moins nombreux

Plusieurs anciens élus ont ou vont signifier leur appui à des candidats. Bernard Landry, par exemple, appuie Pierre Karl Péladeau. À micro fermé, on indique que toutes les équipes tentent d'obtenir de nouveaux appuis de cet ordre.

Chez les députés actuels, les non-alignés sont de moins en moins nombreux.

Sylvain Gaudreault est courtisé par plusieurs équipes et semble se laisser désirer. Lorraine Richard, députée de Duplessis, serait aussi l'objet de plusieurs appels du pied.

Selon nos informations, le député André Villeneuve souhaiterait attendre les débats avant de décider qui il appuiera.

Diane Lamarre, dont la circonscription est voisine de celle de Bernard Drainville et proche de celle de Martine Ouellet, n'a pas encore indiqué qui elle appuierait.

Mme Ouellet et Pierre Céré n'ont pas encore d'appui chez les députés. Alexandre Cloutier en compte trois, Bernard Drainville cinq et Pierre Karl Péladeau sept.

Le premier débat de la campagne à la direction aura lieu à Trois-Rivières le 11 mars.

Avec les informations de Davide Gentile

Notre dossier

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique