•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un guide de défense contre la cyberintimidation

Des enfants devant l'Assemblée législative à Victoria

Des enfants devant l'Assemblée législative à Victoria

Photo : Ministère de l'Éducation

Radio-Canada

À l'occasion de la journée du chandail rose, des élèves ont dévoilé un guide des médias sociaux pour aider les jeunes à se protéger de l'intimidation sur Internet.

Parmi les recommandations figurent l'idée qu'il ne faut jamais mettre en ligne ce que l'on ne dirait pas en public et un rappel que ce qui est publié sur le web ne sera pratiquement jamais effacé.

Le guide (en anglais) (Nouvelle fenêtre) souligne qu'il ne faut pas télécharger des photos d'autrui sans leur accord.

« Ce guide constitue une ligne directrice pour les jeunes [...] pour les aider à protéger leur vie privée », a déclaré Travis Price, le cofondateur du « Pink Shirt Day » qui a vu le jour en 2007 en Nouvelle-Écosse.

Son mouvement contre l'intimidation est chapeauté en Colombie-Britannique par une vingtaine d'élèves de plusieurs écoles qui forment un comité consultatif auprès du gouvernement de la province. Ses recommandations servent aux enfants, mais également aux enseignants et aux parents.

Il est cependant difficile de vérifier si l'intimidation augmente ou décline en Colombie-Britannique. « Elle est une composante naturelle de l'humain, précise Ali Belhis, le directeur adjoint de l'école Gabrielle-Roy. Je dirais que les gens en ont plus conscience, qu'ils savent mettre des mots dessus. »

La journée du chandail rose a été organisée huit années de suite en Colombie-Britannique.

Colombie-Britannique et Yukon

Société