•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le site de l'usine de Mason Graphite bientôt connu

Le sitte internet de Mason Graphite
Le sitte internet de Mason Graphite Photo: Radio-Canada/Richard Lavoie
Radio-Canada

L'entreprise Mason Graphite fera sous peu connaître le site sur lequel sera implantée son usine de transformation de graphite. Trois sites potentiels sont à l'étude dans la Manicouagan : le parc industriel Jean-Noël-Tessier à Baie-Comeau, le secteur de la péninsule Manicouagan et près de Pessamit.

Le projet total est de 90 M$. L'entreprise construira l'usine mais exploitera également une mine à ciel ouvert situé au  lac Guéret, à 80 kilomètres au nord de Baie-Comeau. Un total de 80 emplois serai créé dont la moitié réservé aux Autochtones.

Le projet de mine au lac GuéretLe projet de mine au lac Guéret Photo : Radio-Canada

Les études de faisabilité sont en voie d'être terminées et Mason Graphite espère lancer la construction en 2016. Auparavant, elle devra réaliser les études environnementales et obtenir les permis du gouvernement du Québec.

Pour le directeur du développement industriel chez Innovation et développement Manicouagan, Guy Simard, qui accompagne l'entreprise dans sa recherche d'un terrain, le projet est prometteur.

« J'ai toujours cru qu'on avait un gisement ici de classe mondiale. J'ai toujours su également que le graphite est un minéral d'avenir dans plusieurs utilisations », affirme Guy Simard.

« La région de Baie-Comeau, Manicouagan, va profiter longtemps de la possibilité d'avoir ici une concentration de graphite pour éventuellement peut-être générer de l'activité économique, oui, mais aussi de la transformation », se réjouit M. Simard.

Baie-Comeau veut le projet

Baie-Comeau espère évidemment que son site sera choisi. « Il y a de l'approvisionnement en eau industrielle à proximité. Il y a les services qui seraient disponibles éventuellement dans le prolongement de l'avenue du Labrador. Éventuellement, il y a des sous-traitants qui sont installés dans le parc industriel ou pas loin. Pour nous autres, ce sont les avantages qui sont présents pour ce site-là », plaide le directeur du développement à la Société d'expansion de Baie-Comeau, Paul Joncas.

Pour lui, un tel projet serait un bouffée d'air frais pour l'économie de la région.  « Ça donnerait de l'oxygène et ça ferait passer un peu la morosité qu'on connaît à Baie-Comeau. Ça ferait du bien ». Il confirme d'ailleurs que le projet est « en bonne voie de réalisation ».

L'entreprise Mason Graphite estime pouvoir produire 50 000 tonnes par année de graphite pour des revenus de 76,2 M$.

Est du Québec

Économie