•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fusions des établissements de santé : la pdg de l'Agence de la santé du Bas-Saint-Laurent se fait rassurante

Isabelle Malo, présidente-directrice générale de l’Agence régionale de la santé

Isabelle Malo, présidente-directrice générale de l’Agence régionale de la santé

Radio-Canada

La présidente-directrice générale sortante de l'Agence de la santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent, Isabelle Malo confirme que tous les employés de l'agence devraient continuer à travailler au sein du nouveau Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS).

« Les employés vont être intégrés sans autre formalité dans le CISSS. Donc, leurs conditions de travail sont préservées, leur sécurité d'emploi est préservée » , explique Isabelle Malo.

« Au fur et à mesure que le nouvel organigramme va se mettre en place, les gens de l'Agence vont être appelés à appliquer sur des postes dans la future structure en fonction de leur compétence, en fonction de leur expertise », précise la PDG.

À compter du 1er avril, toutes les infrastructures de santé et de services sociaux de la région seront fusionnées dans une seule entité administrative, à la suite de l'adoption du projet de loi 10. Une douzaine de postes de gestionnaires seront supprimés. « Certains vont choisir la préretraite ou certains vont choisir une indemnité de départ et d'autres vont choisir le replacement et à ce moment-là ils ont trois ans pour se replacer. Évidemment durant ces trois années-là on les met à contribution. On les fait travailler en fonction de leur expertise », ajoute la dirigeante de l'agence.

D'accord avec la vision du ministre Barrette

La gestionnaire se fait rassurante quant aux changements à venir qu'elle endosse complètement. « Je pense qu'on va générer des économies et assez significatives », affirme Mme Malo. Elle ne craint pas de futurs problèmes de gestion, malgré la taille de la nouvelle structure.

« Des organisations aujourd'hui avec les technologies qui existent, ça se gère à distance », affirme Isabelle Malo.

Le PDG du nouveau Centre intégré de santé et des services sociaux, dont le siège social sera à Rimouski, n'a pas encore été nommé. Les concours se sont terminés mardi dernier. Le processus de sélection s'est amorcé cette semaine partout au Québec. Les nominations pourraient être annoncées autour du 10 mars selon elle.

Isabelle Malo n'a pas confirmé si elle a posé sa candidature au Bas-Saint-Laurent.

« Il y aura un organigramme relativement standardisé qui arrivera directement proposé par le ministère de la Santé et des Services sociaux », confirme Mme Malo.

La dirigeante s'attend à ce que cet organigramme soit communiqué aux agences au cours des prochaines semaines.

Le Bas-Saint-Laurent compte 8000 employés, 450 médecins omnipraticiens et spécialistes, 42 installations réparties de La Pocatière aux Méchins, six centres hospitaliers et neuf urgences. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Société