•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CELI avantage les riches, affirme le Directeur parlementaire du budget

La déclaration d’impôt
La Presse canadienne

Le compte d'épargne libre d'impôt (CELI) instauré par le gouvernement conservateur sert surtout les personnes âgées et les Canadiens les plus nantis, selon une étude publiée par le Directeur parlementaire du budget (DPB) mardi matin.

Le DPB estime que cet effet s'accentuera avec les années. De plus, l'intention annoncée du gouvernement Harper de doubler les cotisations permises au CELI accentuera cet impact.

Le DPB calcule donc que, d'ici 2060, les ménages à patrimoine élevé tireront de ce programme des gains dix fois plus élevés que les familles à patrimoine financier faible.

Si le plafond annuel des cotisations passait à 11 000 $, le double du plafond actuel, tel que l'a promis le gouvernement conservateur, le DPB calcule que les ménages au patrimoine élevé verraient leur revenu après impôt augmenter de 4 %  en 2060, soit dix fois plus que ce qu'en tireraient les ménages à faible patrimoine.

Le directeur a également calculé le coût du programme pour les coffres de l'État.

En 2015, à 5500 $ comme plafond annuel pour le CELI, le programme coûte 1,3 milliard de dollars; les deux tiers de la facture sont assumés par Ottawa et le tiers par les provinces. Cette facture serait multipliée par dix en 2080, si le plafond demeurait à 5500 $.

Le directeur fait remarquer que cette croissance contraste avec celle de la plupart des dépenses de programmes fédéraux.

Pour consulter ce graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici. (Nouvelle fenêtre)

Pour consulter ce graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici. (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Économie