•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Société de cogénération de Saint-Félicien sera approvisionnée en écorces

L'usine de cogénération de Saint-Félicien

L'usine de cogénération de Saint-Félicien

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement du Québec vient en aide à la Société de cogénération de Saint-Félicien pour résoudre son problème d'approvisionnement en écorces et assurer le maintien de ses activités.

L'entreprise a de la difficulté à trouver des fournisseurs depuis que Produits forestiers Résolu a cessé de l'approvisionner en écorces.

L'entreprise se voit attribuer un permis pour récolter 60 000 tonnes de biomasses forestières annuellement, ce qui représente un total de 180 000 tonnes jusqu'au printemps 2018.

Le directeur général de la Société de cogénération de Saint-Félicien, Pascal Turcotte, nuance toutefois l'enthousiasme du ministère des Forêts.

« On n'en est pas encore à la conclusion qu'on peut bénéficier de ce bois-là, parce qu'il y a des coûts trop importants rattachés à débusquer le bois, broyer le bois, transporter le bois. »

Une forte proportion des résidus forestiers octroyés est constituée de bois brûlé.

En décembre, la société de cogénération a obtenu l'autorisation d'amorcer la récolte du bois au lac Smokey, ce qui a permis de créer 30 emplois.

Comme prévu, la récolte de cette biomasse est coûteuse. Pascal Turcotte explique qu'il faudra que Québec accepte de réduire les coûts de récolte en sortant le bois de la forêt pour le rendre disponible à la Société de cogénération de Saint-Félicien.

« L'étape qui manque, c'est de le mettre au bord du chemin pour qu'on puisse en bénéficier. On doit encore travailler avec le ministère », croit M. Turcotte.

Les discussions entre le ministère des Forêts, le bureau du premier ministre Philippe Couillard, ainsi que la Société de cogénération de Saint-Félicien se déroulent rondement, selon Pascal Turcotte, qui a bon espoir de conclure une entente.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !