•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Montréal demande la libération du blogueur saoudien Raïf Badawi

Le maire de Montréal, Denis Coderre

Le maire de Montréal, Denis Coderre

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire de Montréal demande au premier ministre du Canada, Stephen Harper, d'intervenir auprès de ses homologues saoudiens pour qu'ils relâchent le blogueur Raïf Badawi.

M. Badawi, dont la femme et les enfants sont réfugiés à Sherbrooke, a été condamné à dix ans de prison et à 1000 coups de fouets pour avoir critiqué la police religieuse saoudienne sur son blogue.

Le maire Denis Coderre, un ancien ministre de l'Immigration, estime que le gouvernement fédéral pourrait délivrer un permis ministériel pour des raisons humanitaires et ainsi permettre à M. Badawi de rejoindre les siens au Canada.

Selon M. Harper, le fait que M. Badawi ne détienne pas la citoyenneté canadienne limite sa possibilité d'agir dans cette affaire.

Le premier ministre avait condamné -- et condamne toujours, dit-il -- la peine « barbare » imposée à M. Badawi.

Vendredi dernier, pour une sixième semaine d'affilée, les autorités saoudiennes ont reporté la séance de flagellation publique que devait subir le blogueur, selon Amnistie internationale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !