•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tournoi de hockey pee-wee : les Russes ne sont plus les bienvenus

Le directeur-général du Tournoi international pee-wee, Patrick Dom

Le directeur-général du Tournoi international pee-wee, Patrick Dom

Radio-Canada

Il serait très surprenant de revoir les Russes au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec l'an prochain. La dernière participation d'une des équipes de la Russie a exaspéré encore une fois le directeur général, Patrick Dom.

Ce dernier condamne l'attitude du Russian Centre Select. Selon lui, cette équipe n'a pas respecté les règles du tournoi et a manqué d'esprit sportif.

Patrick Dom explique que lors d'un match, l'entraîneur de la Russie a cloué sur le banc ses moins bons joueurs. Pourtant, les Russes menaient 5 à 0.

Dom affirme que des membres du Tournoi ont rendu visite à l'entraîneur pour lui faire comprendre qu'il devait utiliser tous ses joueurs, compte tenu du pointage.

« Il y a quatre joueurs qui n'ont pas joué de la partie parce que ce sont ses moins bons. Puis, il continue à mettre ses meilleurs et il nous regarde en riant. » Il s'agit clairement d'un manque de respect, selon Patrick Dom.

Les Russes, qui ont remporté les grands honneurs dans la catégorie AA-Élites, étaient visiblement trop forts pour leurs adversaires. Ils ont marqué 36 buts en 5 matchs.

Ce n'est pas uniquement le comportement sur la glace qui irrite le directeur général du Tournoi international de hockey pee-wee.

Les Russes ont aussi causé des ennuis à l'organisation en se présentant en retard pour leur transport, qui est offert gratuitement. « Quand on leur demande d'être présents à 9 h puis qu'ils disent : "Attendez, on sera prêts juste à 10 h" [...], c'est du non-respect! », s'insurge M. Dom.

Ce dernier ne croit pas qu'il acceptera d'autres équipes russes au cours des prochaines années. 

Rappelons que le Tournoi international de hockey pee-wee de cette année était le dernier à être présenté dans le Colisée Pepsi.

À la demande du Temple de la renommée du hockey, à Toronto, la direction du Tournoi lui fera parvenir la rondelle de la dernière rencontre disputée dans le Colisée, qui sera éventuellement démoli.

Les yeux tournés vers 2015

Par ailleurs, l'organisation du Tournoi dit être sur le point de signer une entente avec Québecor, qui gère le nouvel amphithéâtre.

Patrick Dom n'est pas inquiet d'en arriver à un accord pour la location de l'amphithéâtre, qui devrait se chiffrer à peu près au même montant que cette année, soit 165 000 $.

Ce déménagement ne permettra cependant pas d'accueillir plus d'équipes.

Hockey

Sports