•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort d’un bébé en Alberta : un pesticide réglementé montré du doigt

Un pompier entrant dans l'immeuble où cinq enfants et leur mère ont été empoisonnés par un pesticide utilisé pour éradiquer des punaises de lit.
Un pompier entrant dans l'immeuble où cinq enfants et leur mère ont été empoisonnés par un pesticide utilisé pour éradiquer des punaises de lit. Photo: Radio-Canada

Le pesticide mis en cause dans la mort d'un bébé de huit mois et l'hospitalisation de quatre autres enfants avait été rapporté illégalement du Pakistan au Canada, selon la tante des enfants. Ce même pesticide, la phosphine, avait causé la mort de deux Québécoises dans une chambre d'hôtel de Thaïlande en 2012.

Les quatre enfants sont actuellement dans un état critique à Fort McMurray dans le nord de l'Alberta.

Shazia Yarkhan indique que la famille voulait se débarrasser de punaises de lit avec de la phosphine, un insecticide également toxique pour les humains.

La tante ajoute que la mère des enfants avait placé des tablettes de ce fumigant, mardi environ, et que les enfants ont commencé à être malades samedi après-midi. Les enfants ont été transportés à l'hôpital dimanche.

Une fillette de huit mois est morte et deux des quatre autres enfants auraient vu leur état se détériorer, selon Mme Yarkhan.

La phosphine, une substance réglementée au Canada, utilisée habituellement comme pesticide, était dans un conteneur non marqué du logement, indique le chef adjoint des services d'urgence régionaux, Brad Grainger. Il ajoute que la substance a été rapportée illégalement au pays.

Le bâtiment évacué

La famille vivait dans un de ces appartements de Fort McMurray.La famille vivait dans un de ces appartements de Fort McMurray. Photo : Google Earth

La police avait reçu un appel des secours dimanche après-midi, au sujet d'une fuite dans un immeuble d'appartements. La Gendarmerie royale du Canada (GRC) avait confirmé qu'il s'agissait d'une sorte de fumigant.

Le bâtiment a été temporairement évacué dimanche. Les résidents sont revenus chez eux plus tard, après que des contrôles de la qualité de l'air eurent écarté tout danger.

Deux des enfants, âgés de deux et six ans, ont été transportés par ambulance aérienne avec leur père à l'hôpital pour enfants Stollery d'Edmonton.

Les deux autres enfants, âgés de quatre et sept ans, sont hospitalisés à FortMcMurray, où la mère du bébé décédé demeure en observation.

La GRC ne dévoile pas le nom des enfants à la demande de la famille.

Alberta

Justice et faits divers