•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La bagarre plait aux amateurs, dit un président d'association de hockey

Des joueurs des Millionaires de Melville et des Bombers de Flin Flon se battent sur la glace le 6 février 2015 à Flin Flon, au Manitoba.

Des joueurs des Millionaires de Melville et des Bombers de Flin Flon se battent sur la glace le 6 février 2015 à Flin Flon, au Manitoba.

Photo : YouTube

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En dépit des campagnes pour la faire bannir, la bagarre dans le hockey demeure appréciée, croit le président d'une association manitobaine de hockey mineur.

Travis Rideout préside l'Association de hockey mineur de Flin Flon, dans le Nord manitobain. Il a envoyé au réseau TSN une vidéo d'une bagarre survenue le 6 février lors d'un match de la Ligue de hockey junior de la Saskatchewan (SJHL).

Dans la vidéo, on entend les applaudissements de la foule tandis que des joueurs des Millionaires de Melville, une localité de la Saskatchewan, échangent des coups de poing avec les Bombers, l'équipe locale manitobaine. De nombreux joueurs dans chacune des équipes ont écopé de suspensions.

« On peut vouloir les bannir du hockey autant qu'on veut, les bagarres divertissent les amateurs, même si les gens ne veulent pas l'admettre », a déclaré M. Rideout samedi.

D'ailleurs, le site web de TSN recommande « définitivement » aux amateurs de bagarres de « regarder chaque seconde » de l'extrait. Celui-ci a récolté des dizaines de milliers de visionnements sur YouTube.

Pour M. Rideout, la vidéo est un exemple du « bon vieux hockey » dont les amateurs raffolent. « Jouer fort avec beaucoup de contacts physiques, ça peut fatiguer l'équipe adverse », a-t-il fait valoir.

L'association présidée par M. Rideout relève de Hockey Manitoba, qui a vu plusieurs bagarres entre joueurs, entraîneurs et parents l'an dernier dans la province. Diverses initiatives, dont la présence de policiers en uniforme lors des parties, ont été lancées pour maîtriser ce phénomène.

Le directeur général de Hockey Manitoba, Peter Woods, admet qu'il y a du vrai dans ce que dit M. Rideout mais rappelle que son organisme n'encourage pas la violence. Pour sa part, le président de l'organisme, Bill Whitehead, a indiqué qu'il ne cautionnait pas la violence, peu importe la ligue.

Vidéo de la bagarre entre les Millionaires et les Bombers [attention : peut choquer] (YouTube/Chris Hannah) (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !