•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La musique, source de bienfaits pour le cerveau

Richard Garneau joue du violon avec son fils, Francis

Richard Garneau joue du violon avec son fils, Francis

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La musique sous toutes ses formes est à l'honneur cette semaine au Saguenay-Lac-Saint-Jean, à l'occasion de l'événement Faites de la musique.

Les activités sont organisées par le Conseil régional de la culture pour une sixième année.

La journaliste Julie Larouche s'est intéressée aux nombreux bienfaits de la musique sur le développement intellectuel. Les impacts sont même palpables sur les bancs d'école, lorsqu'il est question de persévérance scolaire.

Le titulaire de la Chaire UQAC-Cégep de Jonquière sur les conditions de vie, la santé et les aspirations des jeunes (VISAJ) et porte-parole de l'événement Faites de la musique, Michel Perron, souligne d'ailleurs que la pratique d'un instrument de musique favorise l'apprentissage.

« On sait que, notamment, chez les garçons, l'apprentissage musical est associé d'une part à l'engagement scolaire et est associé aussi au fait d'aimer aller à l'école, affirme M. Perron. Donc, faire pratiquer la musique pour des garçons, c'est clairement associé à la fois à l'engagement et à l'intérêt pour l'école. Chez les filles, il y a aussi des liens, mais c'est différent. C'est plus naturel chez les filles de faire de la musique. »

La neuropsychologue Isabelle Peretz ajoute que les effets de la musique sur le cerveau sont très positifs.

« La première chose qu'il faut savoir, c'est le plaisir. C'est que la musique va activer tout le système de récompense. Le fait simplement d'écouter de la musique va déjà être une médecine. Évidemment quand on en fait c'est encore plus. Et encore plus quand on en fait avec d'autres. »

— Une citation de  Isabelle Peretz, neuropsychologue

Selon une étude réalisée auprès des jeunes du secondaire en 2008 par le groupe ÉCOBES, les activités musicales figurent au dernier rang dans le choix des activités parascolaires. Les jeunes préfèrent le sport et la science.

Le reportage qui suit propose une rencontre avec le jeune Francis Garneau et son père, Richard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !