•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Harvey, vice-champion mondial au sprint individuel

Le reportage de Mireille Roberge
Radio-Canada

Alex Harvey a remporté l'argent du sprint individuel aux Championnats du monde de ski de fond de Falun, en Suède, jeudi.

« J'adore courir à Falun. Le parcours est très difficile et il exige un effort constant. Je suis tellement content », a déclaré le Canadien, qui compte quatre podiums dans cette station du centre de la Suède.

Dans une fin de course spectaculaire, le Québécois a comblé l'écart pour passer du troisième au deuxième rang et s'approcher dangereusement du meneur, Petter Northug. Le Norvégien a bouclé le parcours en 3 min 2 s 35/100.

Harvey, deuxième au sprint de la Coupe du monde d'Östersund le week-end dernier, a finalement terminé à cinq centièmes de Northug, auteur du premier titre mondial de sa carrière en sprint. Ola Vigen Hattestad, un autre Norvégien, a complété le podium en 3:02,7.

Les derniers moments de la course d’Alex Harvey

Après sa médaille d'or avec Devon Kershaw au sprint par équipe en 2011 à Oslo et sa médaille de bronze au sprint individuel aux mondiaux de Val di Fiemme en 2013, Harvey complète sa collection avec l'argent dans son épreuve de prédilection.

« C'était presque parfait. Il a peut-être manqué 5 ou 10 mètres à la course pour que je l'emporte, mais c'est une très bonne journée », a raconté Harvey, qui a pu profiter du soutien de la foule suédoise. Il y avait trois Norvégiens en finale, alors les Suédois semblaient être un peu de mon côté! »

Lent départ, rapide arrivée

Sur ce parcours taillé sur mesure pour mettre à profit son explosivité, Harvey n'a pas déçu. La course avait pourtant bien mal commencé pour le Québécois. Il s'est retrouvé à l'arrière du peloton de six coureurs après le départ.

Entrevue d'Alex Harvey avec l'agence Sportcom :

« J'ai toujours eu de la difficulté à démarrer rapidement, mais j'avais des skis vraiment performants dans les descentes et assez d'énergie dans le dernier 200 mètres. »

Cinquième aux qualifications plus tôt dans la journée, le jeune homme de Saint-Ferréol-les-Neiges a amorcé son retour lors d'une première montée, où il a décroché deux de ses adversaires. Il s'est ensuite campé en troisième position avant de faire de furieuses poussées dans les derniers mètres du sprint.

Sa lancée semblait si irrésistible, que la médaille d'or était soudainement à portée de ski, mais le grand Northug s'est accroché à sa mince avance pour s'emparer d'un 10e titre mondial, une 13e médaille au total lors de cette compétition biennale. Cette médaille d'or au sprint individuel était toutefois une première pour lui.

Après les demi-finales, la conclusion n'apparaissait pas aussi prometteuse pour Harvey et Northug, qui ont tous les deux été repêchés pour participer à la finale. Coincés dans la vague la plus rapide, le nouveau champion mondial et son dauphin avaient terminé respectivement 3e et 4e de leur groupe.

« C'est extraordinaire, mais on en veut toujours plus. C'est le jour un des mondiaux, alors c'est un bon départ pour toute l'équipe. Je vais savourer cette médaille, mais toute ma concentration va sur les prochaines courses », a rappelé Harvey.

Il prendra part au skiathlon samedi et au 50 km la semaine prochaine.

L'Ontarien Len Valjas a été éliminé en quarts de finale et a pris le 14e rang. Sa performance pourrait faire changer d'idée Harvey. Il n'avait pas l'intention de disputer le sprint par équipe, dimanche.

Jesse Cockney, de Yellowknife, a pris le 49e rang des qualifications.

Un sprint dominé par la Norvège

Un peu plus tôt jeudi, les Norvégiennes avaient placé la barre haut pour leurs coéquipiers.

L'ineffable Marit Björgen a mis la main sur sa 20e médaille aux Championnats du monde grâce à sa victoire au sprint individuel. Il s'agissait pour l'athlète de 34 ans d'une 13e médaille d'or à des mondiaux.

Sa compatriote Maiken Caspersen Falla s'est emparée de la médaille de bronze, tandis que la favorite locale, la Suédoise Stina Nilsson, a terminé 2e.

Éliminée en quarts de finale, Perianne Jones a été la meilleure Canadienne, avec une 24e place.

Autres sports

Sports