•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vache folle en Alberta : l'animal est né après le renforcement des mesures

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le dernier animal atteint de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) qui a été identifié la semaine dernière au Canada est né en mars 2009 dans une ferme du nord de l'Alberta, près d'Edmonton, indique l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA).

Un texte de Florence ReinsonTwitterCourriel

Cela signifie que la bête malade est née deux ans après l'entrée en vigueur du renforcement de l'interdiction frappant les aliments pour animaux.

Par ailleurs, l'ACIA indique qu'elle a également pu déterminer que l'exploitation de référence se situait dans la municipalité de Spruce Grove, à une trentaine de kilomètres à l'ouest d'Edmonton.

L'Agence a pu identifier les deux exploitations en examinant les registres de la ferme de référence et le tatouage dans l'oreille de l'animal, mais elle n'a pas voulu donner plus de détails sur ces deux exploitations.

La cause de l'infection fait toujours l'objet d'une enquête. L'alimentation de l'animal sera analysée pour savoir si la ferme où il est né a respecté l'interdiction sur les aliments du bétail.

La maladie de la vache folle se transmet, soupçonne-t-on, lorsque les animaux sont nourris de protéines provenant de cerveau et d'échine de bétail ou de mouton. Le Canada a interdit cette pratique en 1997 et l'ACIA a renforcé ses règles sur l'alimentation du bétail en 2007.

Depuis lors, aucun animal n'avait été infecté par l'ESB, jusqu'à la semaine dernière.

Le vice-président de l'Agence canadienne d'inspection des aliments, Paul Mayers, a précisé mercredi que le cas avait été signalé à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) qui lui avait confirmé que cela n'aurait pas d'impact sur le statut actuel de pays à risque maîtrisé en ce qui concerne l'ESB.

Toutefois, le pays qui ambitionnait de demander un changement de statut cette année devra attendre avant de pouvoir prétendre au statut de pays à risques minimes.

Après la Corée du Sud qui a suspendu temporairement ses importations de bœuf canadien le 14 février, l'Indonésie a décidé de se passer des sous-produits de viande non comestibles en provenance du Canada. Ce pays avait suspendu ses importations, à la suite de la découverte d'un cas d'ESB en 2011 en Alberta, avant de les reprendre 13 jours plus tard, après que le Canada lui eut fourni davantage d'informations, indique l'Agence.

L'ACIA a tenu à rappeler que ce dernier cas de vache folle ne posait aucun risque pour la salubrité des aliments ou la santé humaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !