•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entente entre Québec et le CJE de Papineau

L'édifice qui accueille le carrefour jeunesse-emploi de Papineau, à Gatineau.

L'édifice qui accueille le carrefour jeunesse-emploi de Papineau, à Gatineau.

Photo : Google Map

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale du Québec a trouvé une entente avec le carrefour jeunesse-emploi (CJE) de Papineau, a annoncé dans un communiqué le député de Papineau, Alexandre Iracà.

L'accord prévoit toujours que les services financés par le gouvernement viseront prioritairement les jeunes prestataires d'une aide financière de dernier recours et ceux admissibles à l'assurance-emploi.

Cependant, l'ensemble des jeunes de Papineau pourra continuer à recevoir des services du CJE.

« Avec cette nouvelle entente, l'ensemble de nos jeunes pourront être accompagnés dans leur cheminement vers l'emploi par le carrefour jeunesse-emploi et ainsi participer pleinement au développement social et économique du Québec », affirme M. Iracà.

La décision de Québec de restreindre la clientèle des CJE uniquement aux prestataires d'aide sociale et d'assurance-emploi avait été très mal accueillie un peu partout dans la province.

Selon, les représentants des carrefours jeunesse-emploi de l'Outaouais, cette mesure, qui entrera en vigueur le 1er avril 2015, mettait en péril l'universalité des services qu'ils offrent aux jeunes adultes.

Dans les faits, près de 7500 jeunes sur les 10 000 utilisateurs des carrefours jeunesse-emploi de l'Outaouais risquaient de ne plus avoir droit aux services offerts.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !