•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les régimes de retraite non capitalisés ont été performants en 2013

Un homme et une femme planifient leur retraite avec une conseillère.

Photo : iStock/Edward J Bock III

Radio-Canada

Le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, a-t-il raison d'attribuer la baisse du déficit global des caisses de retraite municipales aux seuls régimes pleinement capitalisés, c'est-à-dire qui ont assez d'argent pour payer les retraites prévues?

Un texte de Denis-Martin ChabotTwitterCourriel

C'est que les régimes de retraite qui, eux, sont pleinement capitalisés, c'est-à-dire qui sont capitalisés à 100 %, en bonne santé financière, qui ont de bon rendements, qui ont fait en sorte que le déficit global des régimes de retraite a été réduit, mais ceux qui sont en mauvaise situation le sont toujours, et ça représente environ 3,2 millions de dollars.

Pierre Moreau, ministre des Affaires municipales, en entrevue vendredi dernier sur ICI Radio-Canada Première

Vérification faite : le ministre Moreau a tort. Les résultats officiels pour 2013 démontrent que le déficit réel est de 2,6 milliards de dollars, un écart de 1,3 milliard par rapport aux prévisions de 3,9 milliards. Tous ces chiffres provenaient de la Régie des rentes du Québec. L'amélioration est due aux rendements boursiers qui étaient de 13 %, au lieu des 5 % prévus.

De ce 1,3 milliard, en se basant sur les chiffres du ministre Moreau, 400 millions de dollars sont attribuables à la bonne performance des régimes pleinement capitalisés. On prévoyait un surplus de presque 200 millions de dollars, et on a obtenu trois fois plus, c'est-à-dire 600 millions.

Quel avenir pour nos retraites? Consultez notre dossier.

Le montant restant - 900 millions de dollars - est dû aux régimes non capitalisés dont le rendement s'est quand même amélioré.

D'ailleurs, des évaluations actuarielles que nous avons pu consulter laissent voir des améliorations importantes dans certains régimes de retraite non capitalisés, dont ceux de Montréal et de Laval.

Pour voir le graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Épreuves des faits

Économie