•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Labrador Iron Mines près de la faillite

Exploitation du fer de Labrador Iron Mines, à Schefferville

Radio-Canada

La baisse des cours du fer pourrait faire une autre victime de l'industrie minière. La compagnie Labrador Iron Mines, qui exploitait un gisement près de Schefferville, sur la Côte-Nord, songe à se placer sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies si elle ne parvient pas à trouver de nouveaux capitaux.

L'entreprise torontoise en a fait l'annonce vendredi lors du dévoilement de ses résultats financiers du troisième trimestre.

Labrador Iron Mines a exploité un petit gisement de minerai de fer à la mine James, près de Schefferville, pendant trois ans. Elle y a cessé ses activités au mois de juillet 2014.

Selon le président de la Chambre de commerce de Sept-Îles, Marc Brouillette, la minière se dirige tout droit vers la faillite.

« Certaines de nos entreprises qui faisaient affaire avec Labrador Iron Mines n'ont pas encore été payées, dit-il. Il y aura un impact qui s'ajoute à celui de l'affaire Cliffs ressources naturelles. »

En décembre 2014, le déficit de l'entreprise a atteint 62 millions de dollars. Labrador Iron Mines devait investir 12,8 millions de dollars dans le quai multiusager du Port de Sept-Îles. La minière confirme que seule la moitié de cette somme a été payée pour le moment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Économie