•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La C.-B. s’apprête à déposer un budget « prudent » et équilibré

Mike de Jong et Christy Clark lors du dépot du budget en février 2013.
Christy Clark et Mike de Jong à l'Assemblée législative lors du dépôt du budget en février 2013. Photo: La Presse canadienne / Jonatan Hayward
Radio-Canada

Le ministre des Finances, Mike de Jong, déposera mardi le budget pour 2015 qu'il qualifie être celui « de la prudence et de la discipline ». Cette année encore, la Colombie-Britannique sera l'une des seules provinces au pays à atteindre l'équilibre. La situation permettra d'alléger le fardeau des plus démunis, selon le ministre.

Un texte de Anne-Diandra LouarnTwitterCourriel

Mike de Jong prévoit également un surplus sur les trois prochaines années sans fixer de chiffre précis en raison de l'incertitude des marchés énergétiques. Pour l'année en cours, il a estimé que le surplus dépassera les 444 millions de dollars anticipés l'automne dernier. Ces sommes ne serviront pas pour de nouveaux investissements, mais surtout pour rembourser la dette et les coûts d'emprunt liés aux déficits des dernières années.

Depuis trois ans, à la veille du dépôt du budget, le ministre des Finances Mike de Jong fait ressemeler ses chaussures pour montrer que le gouvernement se serre la ceinture.Depuis trois ans, à la veille du dépôt du budget, le ministre des Finances Mike de Jong fait ressemeler ses chaussures pour montrer que le gouvernement se serre la ceinture. Photo : Sophie Rousseau/ICI Radio-Canada

Symbole selon lui de l'effort budgétaire réalisé par le gouvernement conservateur, Mike de Jong a fait ressemeler ses chaussures à la veille du budget, et ce pour la troisième année consécutive. Quarante dollars, payés en argent comptant, pour montrer que la province entend lutter contre les dettes.

Aide aux familles monoparentales

Au vu du discours du trône prononcé la semaine dernière, aucune surprise n'est à attendre de ce budget, ni de hausses ou de baisses d'impôts significatives. Mike de Jong a toutefois laissé entrevoir un coup de pouce, financé grâce au surplus, pour les familles monoparentales en leur permettant de conserver leurs aides sociales sans réductions proportionnelles à la pension alimentaire.

Les contribuables gagnant plus de 150 000 $ devraient pour leur part voir la disparition de l'impôt suppémentaire de 2 % qu'ils devaient payer depuis 2013. Le gouvernement avait promis d'abroger cet impôt après deux ans, une fois un budget équilibré atteint.

Seront également scrutés à la loupe : les cotisations d'assurance maladie qui ont doublé sous le gouvernement libéral, ainsi que les dividendes prélevés sur les sociétés de la couronne - comme BC Hydro - qui se répercutent sur les prix pour les consommateurs, selon l'opposition.

Profil bas sur le gaz naturel liquéfié

Concernant le gaz naturel liquéfié (GNL), présenté comme l'occasion d'une génération qui pourrait générer jusqu'à 100 000 emplois, le ministre des Finances ne devrait pas faire d'annonce majeure, mais se contenter de minimiser la baisse du prix du gaz afin de ne pas effrayer les investisseurs potentiels.

Ce nouveau budget risque de pas répondre aux questions sur le bond promis du secteur des GNL, et notamment sur les constructions d'usines.

Le budget qui s'annonce sans éclat suscite déjà de vives critiques. Le chef de l'opposition John Horgan accuse le gouvernement Clark d'être à court d'idées et d'ignorer les vrais besoins des citoyens.

Colombie-Britannique et Yukon

Politique