•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec met fin à deux programmes de subvention de la recherche en forêt

La forêt boréale Photo: La Presse canadienne / Jonathan Hayward
Radio-Canada

Le gouvernement Couillard vient d'abolir le volet V du Programme de recherche en partenariat sur l'aménagement et l'environnement forestiers, ainsi que le Programme d'appui à la recherche forestière.

Pour les chercheurs, la perte de ces subventions vient réduire la quantité d'information qu'ils recueillent pour assurer l'avenir de la forêt et de l'industrie qui s'y rattache.

Le directeur du Consortium de recherche sur la forêt boréale commerciale, Daniel Lord, explique qu'avec la réduction du financement de la recherche par le gouvernement et par le secteur privé, son groupe a vu son budget passer de 2 millions $ à 600 000 $ au cours des dernières années.

Selon M. Lord, ces coupes entraîneront une réduction de la recherche sur la biodiversité et sur le caribou des bois et des étudiants au deuxième cycle seront refusés à l'Université du Québec à Chicoutimi, faute de financement.

« On fait ce qu'on peut, mais on va en faire moins parce qu'il y a moins d'argent dans le système », souligne-t-il.

Le député Sylvain Gaudreault admet que le gouvernement péquiste avait lui-même mis fin au financement d'un autre programme régional de recherche forestière. Il estime toutefois que les libéraux vont trop loin.

« On est en train de couper l'herbe sous le pied à ceux qui font de la recherche pour être capables de faire autre chose que du papier, pour analyser les rendements de la forêt », affirme M. Gaudreault.

De son côté, le député libéral Serge Simard a dit vouloir prendre connaissance du dossier avant de commenter.

Société