•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Isle-Verte : l'Association des chefs en sécurité incendie salue le rapport du coroner

Le président de l'Association des chefs en sécurité incendie du Québec, Daniel Brazeau, accompagné du secrétaire de l'organisme, Sylvain Dufresne.

Le président de l'Association des chefs en sécurité incendie du Québec, Daniel Brazeau, accompagné du secrétaire de l'organisme, Sylvain Dufresne.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Association des chefs en sécurité incendie du Québec salue le rapport du coroner Cyrille Delâge sur l'incendie de la Résidence du Havre à L'Isle-Verte.

L'ensemble des recommandations formulées par le coroner avait déjà été soulevé par l'Association en 2012, selon son président Daniel Brazeau.

En conférence lundi matin, M. Brazeau a réitéré l'importance de financer la formation des pompiers volontaires. Avec une enveloppe budgétaire de 19,5 millions de dollars qui sera consacrée à la formation, il estime que le dossier est « réglé ».

Il ne pourra plus y avoir d'excuses pour le manque de formation.

Daniel Brazeau, président de l'Association des chefs en sécurité incendie du Québec

Dans son rapport, M. Delâge a relevé le délai relativement important concernant l'intervention des pompiers et la demande tardive des renforts auprès des municipalités adjacentes.

L'Assocation a aussi mis l'accent sur le regroupement des services de sécurité incendie dans les milieux ruraux et urbains, qu'elle juge primordial. « Il est important d'avoir des services sous une même direction et le coroner l'a écrit noir sur blanc », souligne M. Brazeau. Le président a fait valoir que le regroupement est une méthode à succès, citant notamment l'exemple de la MRC de la Matapédia.

Le président recommande également que chaque schéma de couverture de risque d'une résidence soit « audité sur une période régulière avec un rapport émis à l'autorité régionale et au ministère de la Sécurité publique ».

Installation de gicleurs

L'organisme a aussi salué la recommandation du coroner Delâge d'installer des gicleurs dans toutes les résidences pour personnes âgées de la province, et ce, indépendamment du niveau d'autonomie des résidents.

« Nous souhaitons que le ministre Sam Hamad réponde promptement à cette demande », a déclaré le secrétaire de l'Association, Sylvain Dufresne.

Dans son rapport, le coroner estime que les bâtiments doivent être munis de gicleurs automatiques, mais aussi de détecteurs de chaleur de fumée audible tant par le résident que par le personnel.

Conformité des résidences

L'Assocation somme aussi la Régie du bâtiment (RBQ) d'effectuer une inspection de l'ensemble des résidences pour personnes âgées dans la prochaine année pour s'assurer de leur conformité.

Elle estime aussi que la RBQ et les municipalités doivent vérifier que les employés des résidences possèdent la formation nécessaire pour évacuer les personnes âgées en cas d'incendie ou de sinistre.

Le coroner Delâge a été particulièrement critique à l'endroit du travail du gardien de nuit, Bruno Bélanger, qui était présent lors de la tragédie de L'Isle-Verte. Il a notamment déploré le personnel insuffisant et mal formé.

Finalement, le groupe demande au ministère du Travail et à la Régie du bâtiment de mettre en place une table qui aura pour mandat d'analyser les niveaux de sécurité incendie d'autres bâtiments que ceux pour personnes âgées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec