•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pomme verte qui ne brunit pas

La pomme Arctique, modifiée génétiquement, à droite, ne brunit pas comme la pomme conventionelle de gauche
La pomme Arctique, modifiée génétiquement, à droite, ne brunit pas comme la pomme conventionelle de gauche Photo: Okanagan Specialty Fruits

Une pomme de l'Okanagan dénommée « Arctic » qui ne brunit pas a obtenu le droit d'être commercialisée aux États-Unis par le département américain de l'Agriculture.

Le fruit, un produit de la compagnie britanno-colombienne Okanagan Specialty Fruits, ne change pas de couleur parce que l'enzyme responsable de son oxydation a été neutralisée. Les variétés Arctic Granny et Arctic Golden seront mises sur le marché en premier lieu, mais d'autres variétés devraient ensuite s'ajouter.

Les premières pommes sont attendues sur les étagères américaines vers la fin 2016

L'expression d'une seule enzyme a été réduite. Il n'y a aucune nouvelle protéine dans le fruit « Arctic » et leur composition nutritive est équivalente à celle de leurs homologues.

Neal Carter, président et fondateur et Okanagan Specialty Fruits

Le département américain de l'Agriculture (Nouvelle fenêtre) a conclut dans son évaluation des risques qu'il est improbable que les pommes transgéniques posent un risque sur la flore américaine. L'évaluation environnementale statue par ailleurs que la déréglementation ne devrait pas occasionner d'impact important sur l'environnement humain.

La pomme « Arctic » a suscité beaucoup de controverse dans le passé. En 2012, un sondage payé par la B.C. Fruit Growers' Association et la Fédération des producteurs de pommes du Québec a démontré une inquiétude importante au sein de la population. 69 % des 1501 Canadiens de plus de 18 ans interrogés s'étaient alors prononcés contre l'approbation de la pomme « Arctic » par le gouvernement fédéral.

Colombie-Britannique et Yukon

Société