•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ombudsman du Manitoba publie des directives sur la surveillance vidéo en public

Caméras de sécurité

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

Les organisations du Manitoba qui utilisent des technologies de vidéosurveillance devront dorénavant démontrer la nécessité de maintenir un tel système.
L'omniprésence des caméras de surveillance dans les lieux publics a incité le bureau de l'ombudsman du Manitoba à publier des lignes directrices sur leur utilisation pour assurer qu'ils n'enfreignent pas la vie privée des personnes.

L'ombudsman par intérim de la province, Mel Holley, a affirmé vendredi que la surveillance vidéo est une pratique de plus en plus courante. Il a expliqué que les institutions et curateurs publics doivent tenir en compte que les systèmes de surveillance vidéo recueillent des renseignements nominatifs concernant des personnes identifiables.

« L'utilisation des technologies de vidéosurveillance dans les lieux publics s'accompagne de nombreuses responsabilité et obligations. Il en résulte que l'exploitation d'un tel système doit être planifiée et mise à exécution avec soin », dit-il.

Les lignes directrices de l'ombudsman du Manitoba portent sur :

  • La necessité de maintenir un tel système
  • La collecte de renseignements nominatifs ainsi que de renseignements de santé personnels
  • Le développement d'une politique de système de surveillance
  • La conception et l'utilisation d'un système de surveillance vidéo
  • Une signalisation raisonnable et adéquate indiquant au public qu'une surveillance vidéo est en cours
  • L'utilisation et la divulgation des documents enregistrés
  • La conservation et la destruction des documents enregistrés
  • La sécurité des documents enregistrés
  • L'accès aux documents enregistrés
  • La verification des systèmes de surveillance

Toute organisation se servant d'un équipement qui enregistre des données est soumise à la Loi sur l'accès à l'information et la protection de la vie privée ainsi qu'à la Loi sur les renseignements médicaux personnels. Les lignes directrices de l'ombudsman visent à informer ces organisations quant à l'installation, la modification ou l'expansion d'un système de surveillance.

Puisque les caméras peuvent être préjudiciables à la vie privée et qu'elles soulèvent des questions controversées, Mel Holley a dit que les administrateurs « doivent concilier l'avantage que constitue les technologies de surveillance et l'intrusion dans la vie privée ».

Manitoba

Société