•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les députés européens réclament la libération du blogueur saoudien Raïf Badawi

Mobilisation à Sherbrooke pour la libération de Raif Badawi
Associated Press
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.


Les députés européens réclament la libération immédiate du blogueur saoudien Raïf Badawi, qui a été condamné par les autorités du royaume à 50 coups de fouets par semaine pendant plusieurs mois pour avoir « insulté » l'islam.

Les parlementaires ont qualifié la peine de M. Badawi de « cruelle » et « d'acte scandaleux ». La résolution de mardi a été appuyée par 460 députés contre 153.

Le père de famille de 32 ans a déjà subi une séance de flagellation publique le 9 janvier. Il a été exempté des autres séances prévues pour des raisons médicales. En plus des 1000 coups de fouet, M. Badawi a été condamné à dix ans d'emprisonnement et à une lourde amende pour avoir invité les musulmans à faire preuve de plus de tolérance envers les non-musulmans sur son blogue.

L'épouse et les trois enfants de Raïf Badawi sont réfugiés à Sherbrooke.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !