•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crédits coupés au Conseil du statut de la femme

Julie Miville-Dechene est présidente du Conseil du Statut de la femme

Hausses des tarifs en CPE : et les femmes?

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Près du quart des employés du Conseil du statut de la femme (CSF) seront mis à pied. L'organisme a appris il y a une quinzaine de jours que ses crédits allaient être réduits de 460 000 $.

Ces compressions contraignent l'organisation à revoir son fonctionnement. Les bureaux régionaux de Rouyn-Noranda, Saguenay, Québec et Montréal fermeront leurs portes et neuf personnes qui assuraient la liaisons avec les diverses antennes du Conseil du statut de la femme perdront leur emploi.

Selon la porte-parole du CSF, Marie-Andrée Lefebvre, ces employés organisaient notamment des conférences et servaient à faire connaître les recherches et les avis du Conseil du statut de la femme.

L'organisme effectue cette restructuration pour éviter de couper dans la mission première de l'organisme, soit la recherche sur les enjeux féministes et la diffusion d'avis et de mémoires.

Les compressions prendront effet à la fin de mars. Le Conseil emploie 37 personnes et a un budget de 3,81 millions de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !