•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Le Québec est l'endroit le moins raciste au monde » - Normand Brathwaite

Valérie Daure, Pierre Kwenders et Normand Brathwaite

Valérie Daure, Pierre Kwenders et Normand Brathwaite

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Normand Brathwaite est omniprésent à la télé et à la radio depuis 30 ans. Pierre Kwenders et Valérie Daure sont quant à eux au début de leur carrière musicale. Chacun a sa vision de la place des Noirs dans le paysage culturel québécois.

Un texte de Tanya LapointeTwitterCourriel

C'est sur un ton décontracté que Normand Brathwaite, qui a pavé la voie à plusieurs Noirs dans l'industrie du spectacle québécoise, le musicien Pierre Kwenders et la chanteuse Valérie Daure ont accepté de discuter du Mois de l'histoire des Noirs.

En 2015, ils doivent encore répondre à des questions sur la couleur de leur peau.

« Moi, je sais que je suis une personne à part entière. Noir ou Blanc, je m'en fous », explique Pierre Kwenders, qui est né au Congo et qui mène une carrière florissante d'auteur-compositeur-interprète au Québec.

Il estime toutefois qu'il est temps de se débarrasser des catégorisations.

« Très facilement, on dit que la musique que je fais, c'est de la musique du monde, poursuit-il. Moi, personnellement, je ne considère pas que je fais de la musique du monde. [...] C'est de la musique populaire, parce que c'est fait pour tout le monde. C'est fait pour danser, pour pleurer, pour réconforter. »

Valérie Daure s'est quant à elle fait connaître par La voix. Pour elle, le Mois de l'histoire des Noirs a sa raison d'être. Elle agit d'ailleurs à titre de porte-parole de l'événement.

« J'ai grandi à Saint-Jean-sur-Richelieu, explique-t-elle. J'étais la seule Noire là-bas et j'ai vraiment été victime de discrimination, d'intimidation et de racisme. Quand je regardais la télévision, il n'y avait pas de modèle. À part Normand Brathwaite. »

Roger Joubert et Normand Brathwaite dans l'émission Chez Denise, de Denise FiliatraultAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Roger Joubert et Normand Brathwaite dans l'émission Chez Denise, de Denise Filiatrault

Photo : Jean-Pierre Karsenty / ICI Radio-Canada

L'animateur de Belle et bum, à Télé-Québec, est le premier Noir à avoir tenu un rôle à la télévision québécoise, dans l'émission Chez Denise, écrite par Denise Filiatrault.

Pour lui, les choses ont beaucoup changé depuis.

« Des gens me disaient : "Je n'aime pas la télé, mais je t'aime toi." C'est la preuve de ce j'ai toujours dit, c'est qu'au Québec, je le répète, c'est l'endroit le moins raciste au monde. Moi, je suis marié avec une belle grande blonde, et je peux vous dire que ce n'est pas facile partout de former un couple mixte. »

Au-delà des stéréotypes

Selon les trois artistes, la présence des Noirs dans les médias est essentielle. Encore faut-il que ces rôles existent au Québec.

« J'ai des amis qui refusent des rôles parce qu'ils sont trop stéréotypés, poursuit Normand Brathwaite. Ça n'a pas de bon sens. Ça existe encore, ça? Bien oui. »

Le changement passe peut-être par l'école, poursuit Pierre Kwenders.

J'arrive ici et tout ce qu'on m'apprend en cours d'histoire, c'est l'histoire du Québec, qui est une très belle histoire que je respecte beaucoup, mais le Québec d'aujourd'hui est développé. Il y a beaucoup plus que les Québécois de souche ou les Amérindiens.

Une citation de :Pierre Kwenders

« Moi-même, j'ai découvert en faisant l'émission Qui êtes-vous? (Nouvelle fenêtre) sur ICI Radio-Canada Télé, en allant chercher mes ancêtres, qu'il y a un paquet d'affaires que j'ignore... Que Gilles Proulx connaît plus l'histoire des Noirs que moi », ajoute Normand Brathwaite.

« C'est très important d'avoir le Mois de l'histoire des Noirs, mais je rêve au jour où il n'y en aura plus, où on n'aura plus besoin de s'éduquer sur ce que c'est d'être Noir. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !