•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le capitaine du Costa Concordia condamné à 16 ans de prison

L'ancien commandant du paquebot 
Costa Concordia Francesco Schettino

L'ancien commandant du paquebot Costa Concordia Francesco Schettino

Photo : Max Rossi / Reuters

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ancien commandant du paquebot Costa Concordia, dont le naufrage près de l'île italienne du Giglio a fait 32 morts en janvier 2012, a été condamné mercredi à une peine de 16 ans de prison. Francesco Schettino a été reconnu coupable de tous les chefs d'accusation retenus contre lui, c'est-à-dire homicide involontaire, abandon de navire et avoir provoqué le naufrage.

Francesco Schettino, 54 ans, a encore la possibilité de faire appel du verdict. Son procès s'était ouvert en juillet 2013.

Francesco Schettino était accusé d'avoir trop rapproché le Concordia du rivage pour effectuer l'inchino (la « révérence »), un salut toutes lumières allumées, aux habitants de l'île, et d'avoir quitté le navire avant l'évacuation de tous les survivants.

Après le naufrage, la compagnie propriétaire du Costa Concordia avait admis que M. Schettino avait « commis des erreurs de jugement » et qu'il n'avait pas suivi les procédures prévues en cas d'urgence.

Un journal italien avait qualifié M. Schettino d'« homme le plus détesté d'Italie ». Dans une déclaration faite devant le tribunal mercredi, l'ex-capitaine du Costa Concordia a déclaré qu'il avait vécu durant trois ans « dans un hachoir médiatique », avant de fondre en larmes. Il a par la suite quitté le tribunal et n'était pas présent au moment de la divulgation de sa peine.

L'épave du Costa Concordia dans le port de GênesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'épave du Costa Concordia dans le port de Gênes

Photo : Antonio Calanni

L'épave partiellement immergée du navire est restée pendant plus de deux ans à quelques dizaines de mètres du port du Giglio, avant d'être remorquée vers Gênes en juillet dernier.

Le coût total de l'opération de remorquage, considérée comme l'une des plus complexes de l'histoire de la marine, a dépassé les 2 milliards de dollars.

Au moment de son remorquage, le Costa Concordia contenait toujours 163 tonnes d'hydrocarbures et 12 tonnes de produits toxiques, ce qui suscitait des inquiétudes sur le plan environnemental.

Des survivants du naufrage survenu il y a un an et demi s'étaient montrés soulagés de voir le navire quitter l'endroit où il s'est échoué. « Que ce bateau poursuive sa route, afin que nous puissions continuer la nôtre », avait déclaré Anne Decré, du collectif français des survivants du Concordia.

Le Costa Concordia en chiffres :

  • 290 : longueur du Costa Concordia, en mètres
  • 114 500 : poids du paquebot, en tonnes
  • 3700 : capacité, en nombre de passagers
Avec les informations de Reuters, Le Monde, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !