•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éclosion de rougeole confirmée à Joliette 

Cas de rougeole

Photo : iStockphoto

La Presse canadienne

Dix cas de rougeole ont été confirmés à Joliette par les responsables de la santé. Ces cas seraient liés à l'éclosion survenue au parc d'attractions Disneyland, en Californie.

Les 10 personnes touchées se connaissent et demeurent toutes dans la région de Lanaudière, précise la Direction de santé publique (DSP) de l'Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière.

Les personnes ayant été en contact avec les cas ont été rejointes. Aucun endroit public ou établissement scolaire n'est concerné.

Extrait du communiqué de la Direction de santé publique de l'Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière

« Les mesures de protection et de contrôle recommandées ont été mises en place dès le premier cas. La DSP suit de près la situation. Nous avons avisé les cliniciens de la région de nous déclarer tout cas suspect de rougeole rapidement », dit par ailleurs la docteure Joane Désilets, médecin-conseil à la Direction de santé publique.

Les cas de Disneyland ne sont pas évoqués directement par la DSP, qui dit toutefois que les premières personnes contaminées ont contracté le virus lors d'une visite « dans un parc en Californie, où d'autres cas ont été recensés ». 

Le Centre américain de prévention et de contrôle des maladies affirme que, jusqu'à maintenant, l'éclosion de rougeole à Disneyland est liée à 114 cas dans sept États américains.

On ignore pour l'instant si les malades québécois sont des enfants, des adultes ou un mélange des deux. Aucune de ces 10 personnes n'était vaccinée.

« Vos enfants doivent être vaccinés »

Depuis le début de l'année 2011, le Québec est aux prises avec la plus importante éclosion de rougeole à survenir en Amérique depuis l'élimination de la maladie en 2002, peut-on lire sur le site du ministère québécois de la Santé et des Services sociaux. L'éclosion affecte particulièrement les jeunes âgés de 5 à 19 ans.

Dans plusieurs régions, des cas de rougeole ont été confirmés durant les dernières semaines. En Ontario, un autre cas vient d'être rapporté dans la région de Toronto, portant le total à huit cas recensés dans les dernières semaines. Aucune de ces personnes n'avait voyagé à l'extérieur du pays, ce qui signifie qu'elles ont contracté le virus au Canada.

S'adressant aux médias, le ministre de la Santé Gaétan Barette a invité les parents à ne pas hésiter à faire vacciner leurs enfants contre la rougeole.

Le ministre a assuré la population qu'elle n'avait rien à craindre et que la croyance selon laquelle il y aurait un lien entre l'autisme et le vaccin contre la rougeole est erronée.

« Ce vaccin-là n'est pas un vaccin dangereux, il n'entraine pas de maladies tel que ça a déjà été évoqué. Ce qui a été évoqué dans le passé a été démenti par les auteurs mêmes [de cette idée], a dit le ministre. C'est un dossier qui est clos ».

« Les vaccins, il faut les avoirs, vos enfants doivent être vaccinés », insiste-t-il.

La rougeole, maladie hautement contagieuse, cause une forte fièvre, des conjonctivites, une éruption cutanée et la toux. Les complications peuvent inclure la pneumonie et la surdité. Dans environ un cas ou deux par 1000 personnes infectées, la rougeole est mortelle.

La docteure Joane Désilets, de la Direction de la santé publique, assure que le vaccin contre la rougeole est très efficace et qu'il constitue le meilleur moyen de protection contre la maladie et ses complications.

Pour voir ce graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici. (Nouvelle fenêtre)

Grand Montréal

Santé