•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Effondrement d’une passerelle pour piétons : la route 132 est rouverte à Longueuil

Effondrement d'une passerelle sur la 132

La 132 est rouverte à la circulation dans les deux directions, entre le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine et le pont Jacques-Cartier. La route était fermée dans les deux directions depuis 20 h, mardi, après l'effondrement d'une passerelle piétonnière à la hauteur du chemin Chambly, à Longueuil.

La réouverture de la route 132 s'est faite en deux étapes. La route en direction ouest a été rouverte vers 5 h 30, quelques minutes avant la réouverture de la voie en direction est qui s'est faite vers 6 h 30 juste à temps pour l'heure de pointe matinale sur la Rive-Sud.

Un camion-benne, roulant en direction ouest avec la benne relevée, a frappé la structure et a provoqué un effondrement partiel de la passerelle.

Des travaux ont été effectués cette nuit pour démolir la portion est de la passerelle qui avait résisté à l'impact. Ces travaux étaient jugés nécessaires pour des raisons de sécurité.

L'effondrement de la passerelle n'a pas fait de blessés graves.

L'enquête progresse

« Un camion-benne a circulé avec la benne complètement relevée », a déclaré le ministre des Transports, Robert Poëti, en entrevue à l'émission matinale d'ICI Radio-Canada Première. « Il y a des témoins oculaires de la chose et c'est ce qu'il [le conducteur du camion] a expliqué aux policiers. Elle s'est effondrée en plein centre. »

La Sûreté du Québec (SQ) a rapidement avancé cette hypothèse, hier soir, pour expliquer l'accident. « Vers 19h45 [...] un camion circulait en direction ouest et sa benne [...] a accroché le dessous de la passerelle et la section ouest est tombée au sol », a expliqué un porte-parole de la SQ, Claude Denis, en soirée mardi.

« On suivait un camion avec une benne, un camion qui remorque la neige, a expliqué à Radio-Canada Alain Collin, qui roulait sur la 132 et qui a vécu la scène en direct. Le camion avait la benne complètement relevée - probablement un défaut de fonctionnement. On l'a vu s'engager sur la 132 ouest la benne relevée, on le suivait à une bonne distance, heureusement. Et arrivée à une passerelle de vélos, évidemment, la benne n'a pas passé et la passerelle s'est effondrée ».

Le camion qui a démoli la passerelle appartient à un sous-traitant de la Ville de Longueuil.

Une passerelle rénovée

M. Poëti précise que l'état de la structure n'est pas en cause pour expliquer son effondrement. « Au contraire, il y avait eu des travaux faits dessus pour l'améliorer », poursuit-il. Une information qui corrobore les propos du porte-parole du Service des incendies de Longueuil, Normand Lavallée.

Le ministre s'interroge sur les circonstances de l'accident. Il s'explique mal comment – alors que tous les véhicules de promenades ont des avertisseurs pour prévenir qu'une porte est ouverte – un camionneur a pu circuler avec la benne levée sans s'en apercevoir.

« C'est surprenant que la benne d'un camion soit restée surélevée et qu'il n'y ait pas de signal sonore ou lumineux à l'intérieur du camion pour permettre au chauffeur de le réaliser, a dit le ministre. En 2015, ce genre de situation est étonnante. On va se pencher là-dessus très rapidement. »

Passerelle effondrée : le récit d'un témoin

Les contrôleurs routiers ont effectué des expertises sur le camion-benne, dont le conducteur a subi un choc nerveux.

La SQ poursuit son enquête après avoir rencontré des témoins de l'accident. Ses experts en scènes d'accident ont terminé leur enquête sur le terrain.

Le ministère précise que la passerelle appartient à la Ville de Longueuil. La mairesse de la Ville, Caroline St-Hilaire, s'attend à devoir reconstruire la passerelle très utilisée par la population pour se rendre au bord du fleuve.

Avec les informations de Karine Bastien

Grand Montréal

Société