•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une passerelle pour piétons happée par un camion s'effondre sur la 132

Une passerelle pour piétons happée par un camion s'effondre sur la 132
Radio-Canada

Une passerelle piétonnière est tombée sur la 132 à la hauteur du chemin Chambly à Longueuil. L'incident aurait été causé par un camion qui aurait accroché la structure, a expliqué la Sûreté du Québec.

« Vers 19h45 [...] un camion circulait en direction ouest et sa benne, possiblement levée, a accroché le dessous de la passerelle et la section ouest est tombée au sol » a expliqué Claude Denis, porte-parole de la SQ.

Une automobiliste qui tentait d'éviter la scène s'est retrouvée sur la passerelle effondrée dans les secondes qui ont suivi la chute. Elle s'est retrouvée coincée avec son véhicule sur les restes de la passerelle. Elle souffre de blessures mineures et d'un choc nerveux.

Il n'y a pas de blessés graves. Le conducteur du camion souffre d'un choc nerveux. La SQ a confirmé qu'elle compte l'interroger lorsqu'il sera en état de le faire.

Alain Collin, qui roulait alors sur la 132, a, lui, vécu la scène en direct :

« On suivait un camion avec une benne, un camion qui remorque la neige, a expliqué à Radio-Canada ce témoin. Le camion avait la benne complètement relevée – probablement un défaut de fonctionnement. On l'a vu s'engager sur la 132 ouest la benne relevée, on le suivait à une bonne distance, heureusement. Et arrivé à une passerelle de vélos, évidemment, la benne n'a pas passé et la passerelle s'est effondrée ».

Passerelle effondrée : le récit d'un témoin

Un vaste chantier

Transport Québec a dépêché des ingénieurs en structure pour évaluer les dégâts. Selon le ministère, la passerelle appartient à la Ville de Longueuil. Et selon le porte-parole du Service des incendies de Longueuil, Normand Lavallée, l'incident n'a rien à voir avec l'état de la structure.

Transport Québec a confirmé que la portion est de la passerelle, qui ne s'est pas effondrée, sera démolie cette nuit. Les travaux ont déjà commencé d'ailleurs. 

Les travaux de démolition sont en coursLes travaux de démolition sont en cours Photo : Karine Bastien

La 132 est fermée dans les deux directions entre le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine et le pont Jacques-Cartier, par mesure de sécurité, a confirmé Transport-Québec. Et elle le restera encore pour plusieurs heures. Les automobilistes qui roulaient en direction est sur la 132 ont été dirigés vers l'ouest.

Nos services de police travaillent pour s'assurer qu'il y aura une circulation fluide mercredi pour se rendre notamment à Montréal. On va mettre en ligne toutes les informations sur la circulation dans les rues, parce qu'il risque d'y avoir beaucoup de débordements.

Caroline St-Hilaire, mairesse de Longueuil

Il y a quatre passerelles de ce genre entre Longueuil et le fleuve, a indiqué Louis Lalancette, porte-parole de Transport-Québec.

Les services d'urgence sont aussi mobilisés à proximité d'une partie de la structure, afin de s'assurer qu'aucun citoyen ne s'approche.

Une partie de la passerelle s'est effondrée sur une voitureUne partie de la passerelle s'est effondrée sur une voiture Photo : Danny Gosselin
La passerelle effondréeLa passerelle effondrée Photo : Danny Gosselin
Le camion qui aurait causé l'effondrement de la passerelle.Le camion qui aurait causé l'effondrement de la passerelle. Photo : Radio-Canada/Danny Gosselin
Le camion qui aurait causé l'effondrement de la passerelleLe camion qui aurait causé l'effondrement de la passerelle Photo : Radio-Canada/Danny Gosselin
Une passerelle pour piéton s'est effondrée à Longueuil.Une passerelle pour piéton s'est effondrée à Longueuil. Photo : Alain Collin
Une passerelle pour piéton s'est effondrée à Longueuil.Une passerelle pour piéton s'est effondrée à Longueuil. Photo : Alain Collin
Les services d'urgence sont sur les lieux de l'effondrement de la passerelle à LongueuilLes services d'urgence sont sur les lieux de l'effondrement Photo : Radio-Canada/Danny Gosselin
Avec les informations de La Presse canadienne

Grand Montréal

Société