•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yukon Quest : les chiens d’attelage quittent Whitehorse

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'édition 2015 de la course de chiens de traîneaux Yukon Quest a commencé samedi son parcours de 1600 kilomètres entre Whitehorse et Fairbanks en Alaska.

L'édition 2015 de la course de chiens de traîneaux Yukon Quest a commencé samedi son parcours de 1600 kilomètres entre Whitehorse et Fairbanks en Alaska.

Un texte de Philippe MoulierTwitterCourriel

Les 26 équipes suivront des sentiers en nature sauvage et traverseront des lacs et rivières gelés. La course devrait durer de 9 à 14 jours, selon les conditions météorologiques et la vitesse des athlètes.

Cette année, quatre anciens champions font partie des meneurs de chiens, dont Allen Moore qui a remporté la course en 2013 et 2014 et Lance Mackey, quatre fois vainqueur de la compétition.

Les quatre hommes sont originaires de l'Alaska et devront comme les autres meneurs affronter des températures pouvant atteindre -50 degrés Celsius et un manque chronique de sommeil.

Ed Hopkins, un Yukonnais de Tagish, rappelle l'importance des bonnes relations que doit avoir un meneur avec ses chiens, car les deux entités dépendent l'une de l'autre. « C'est comme un mariage très soudé, dit-il. Si vous n'avez pas le bon courant, vous aurez peut-être des ennuis, ce ne sera pas facile ».

Un minimum de six chiens doit faire partie de chaque équipe tout au long de la course pour ne pas être éliminé. Les meneurs sont autorisés à quitter la ligne de départ avec 14 chiens, car certains peuvent tomber malades, se faire mal et ne plus avancer à cause d'épuisement.

Les pistes ont été préparées depuis janvier. Des motoneiges devancent les traîneaux pour vérifier la sécurité des pistes et éviter, par exemple, que des arbres se soient couchés en travers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !