•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Loi 10 : un CIUSSS à Chicoutimi

L'hôpital de Chicoutimi.

Radio-Canada

La loi 10 a été adoptée et Chicoutimi obtient un centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS). Les hôpitaux se réjouissent de cette reconnaissance universitaire, mais le débat sur la distribution des pouvoirs administratifs entre le Lac-Saint-Jean et le Saguenay est loin d'être terminé.

Le député de Chicoutimi et chef intérimaire du Parti québécois, Stéphane Bédard, espère que le Lac-Saint-Jean recevra lui aussi sa part du gâteau.

« En comprenant que maintenant, le gâteau vient de diminuer. Vous comprendrez que l'effet de la réforme, malheureusement, ça a pour effet de diminuer les postes administratifs dans la région et de les centraliser à Québec. Oui, il faut s'assurer une présence sur le territoire », soutient-il.

La reconnaissance universitaire semble faire l'unanimité dans la région. On croit qu'elle pourrait ouvrir bien des portes et qu'elle sera bénéfique pour le réseau de santé régional.

« Pour les médecins, au niveau de la recherche, les statuts d'enseignement, ça devient beaucoup plus facile. Ils peuvent être de partout dans la région et procéder dans des statuts de cette nature-là », mentionne la présidente du conseil d'administration du CSSS de Chicoutimi, Joan Simard.

Elle est convaincue que tous les professionnels de la santé de la région vont profiter du statut universitaire du futur centre intégré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Société