•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le pétrole de l'Ouest coulera vers Montréal d'ici l'été, croit Enbridge

Le trajet de la ligne 9B d'Enbridge

Le trajet de la ligne 9B d'Enbridge

Photo : Enbridge

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La pétrolière Enbridge croit que son projet d'inversion du flux de sa canalisation 9B entre l'Ontario et Montréal sera réalisé d'ici la fin de juin.

Son porte-parole, Éric Prud'homme, a indiqué vendredi que la compagnie comptait demander prochainement à l'Office national de l'énergie (ONÉ) l'autorisation de commencer les travaux qui permettraient à son pipeline d'acheminer du pétrole de l'Ouest canadien vers des raffineries de l'est du pays.

Cours d'eau sensibles

La canalisation 9B relie North Westover, en Ontario, à Montréal, en passant par Toronto et en longeant le fleuve Saint-Laurent. Le pipeline traverse des centaines de cours d'eau qui se déversent dans le lac Ontario, source d'approvisionnement en eau potable de milliers de personnes au Canada et aux États-Unis.

Le projet avait été autorisé en mars 2014 et l'inversion se faire l'automne dernier.  Elle avait toutefois été retardée après que l'ONÉ eut soulevé des questions concernant le respect de deux conditions liées à la protection des cours d'eau.

Vendredi, l'organisme fédéral a annoncé qu'Enbridge répondait maintenant à ces deux conditions relatives à l'installation de vannes et à la conception de plans de gestion des franchissements de cours d'eau. L'entreprise a installé 17 nouvelles vannes, pour un total de 62 le long du pipeline, à la suite du processus d'audience, a indiqué l'Office.

Toutefois, l'ONÉ se dit conscient de la vulnérabilité du terrain et a imposé des obligations supplémentaires à l'entreprise.

Enbridge devra fournir des renseignements détaillés au cours de la prochaine année concernant les vannes supplémentaires installées. Elle devra également soumettre une analyse de tous les franchissements des cours d'eau qui permettra de déterminer si l'installation d'autres vannes est nécessaire.

L'ONÉ souligne également qu'Enbridge devra poursuivre ses activités de consultation et la planification de la gestion de situations d'urgence pour satisfaire aux conditions qui lui avaient déjà été imposées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !