•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Compressions à l'Université Laval : la bibliothèque et des programmes touchés

Pavillon Jean-Charles-Bonenfant

La bibliothèque de l'Université Laval fait face à des compressions de près de 800 000 $.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Université Laval pourrait abolir neuf postes à la bibliothèque et quatre programmes à la Faculté des lettres et des sciences humaines dans la foulée des compressions exigées par le gouvernement Couillard.

Ces propositions ont été présentées jeudi soir au conseil d'administration de l'institution.

La bibliothèque subit des compressions de 1,3 million de dollars, selon le Syndicat des employés de l'Université Laval. Pour y faire face, l'Université couperait neuf postes de commis et amputerait le budget d'acquisition de nouveaux livres de plus de 600 000 $.

Le Syndicat des employés de l'Université Laval estime que les postes abolis auraient des conséquences directes sur les services offerts aux étudiants, 

Ils perdront « l'accès direct pour les aider dans leurs travaux, dans leurs recherches », déplore le président Luc Brouillette.

Le syndicat craint par ailleurs que cette annonce ne soit qu'une première étape de compressions. « Si on suit la hiérarchie des services offerts, on commence par la première ligne, ensuite il y a des techniciens et des professionnels, qui sont des bibliothécaires ou des conseillers. On sait que tout ça est regardé. Ça me surprendrait que ce soit limité à une première démarche », souligne M. Brouillette.

Les heures d'ouverture de la bibliothèque pourraient aussi être réduites durant l'été.

Des programmes abolis

La Faculté des lettres et des sciences humaines devra pour sa part faire un effort budgétaire de 1,5 million de dollars.

Pour y faire face, la Faculté a suggéré de suspendre les admissions dans quatre programmes peu fréquentés, soit le baccalauréat intégré en littératures et philosophie, le baccalauréat en études hispaniques, la maîtrise en communication publique – journalisme scientifique et la maîtrise en communication publique – communication internationale interculturelle.

Les facultés ont fait part de leurs suggestions de compressions à la direction la semaine dernière. Après avoir analysé les propositions, la direction de l'Université Laval a présenté un résumé des propositions jeudi soir au conseil d'administration. Le plan de compressions sera confirmé en avril lors de l'adoption du budget.

L'Université Laval s'est vu imposer des compressions totales de 42 millions dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !