•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un chef d'antenne de NBC admet avoir menti sur une expérience en Irak

Brian Williams (archive, 2010)

Photo : AP Photo/Matt Sayles

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le présentateur du bulletin de nouvelles de soirée de la chaîne américaine NBC, Brian Williams, a répété au fil des ans qu'il était à bord d'un hélicoptère qui a essuyé des tirs en Irak, en 2003. Mais après avoir raconté l'histoire la semaine dernière dans le cadre d'un hommage à un vétéran, des militaires ont réfuté publiquement sa version.

Alors qu'il soulignait le travail d'un ancien soldat lors d'un match de hockey des Rangers de New York, le journaliste chevronné a raconté qu'il était à bord d'un hélicoptère qui s'est posé d'urgence après avoir été attaqué, au moment où les Américains étaient en pleine mission contre les forces de Saddam Hussein. Il avait déjà raconté une histoire semblable, notamment dans le cadre de l'émission Late Show with David Letterman, en 2013.

Mais cette semaine, des soldats, dont celui qui pilotait l'hélicoptère à bord duquel se trouvait Williams, ont démenti cette histoire. Le quotidien américain Stars and Stripes, spécialisée dans les affaires militaires, a relaté leur version, selon laquelle le journaliste Brian Williams est arrivé environ une heure après l'attaque, dans un autre hélicoptère.

« Une tentative ratée »

« J'ai commis une erreur en racontant les événements qui se sont produits il y a 12 ans », a affirmé Brian Williams au cours de son émission NBC Nighly News, mercredi soir.

« Je tiens à présenter mes excuses. J'ai dit que je voyageais dans l'appareil qui a essuyé des tirs, alors qu'en fait, je me trouvais dans un autre », a-t-il déclaré en direct.

Il avait préalablement écrit sur sa page Facebook que le fait de voir constamment les images du lieu où l'événement s'est produit lui a fait confondre sa propre place dans l'histoire.

Dans les tribunes médiatiques et sur les réseaux sociaux, de nombreux Américains remettent la crédibilité de Brian Williams en question, et certains demandent carrément son départ.

D'autres ont tourné l'affaire à la blague, soulignant par exemple que, contrairement à ses souvenirs, Brian Williams n'était pas sur le Titanic, mais qu'il en a plutôt vu le film.

Le réseau NBC n'a pas commenté l'affaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !