•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pedneaud-Jobin et Watson à Toronto pour le Sommet des grandes villes

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin. (11-12-14)

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin. (11-12-14)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les maires de Gatineau et d'Ottawa sont à Toronto pour prendre part au Sommet des grandes villes de la Fédération canadienne des municipalités (FCM).

Maxime Pedneaud-Jobin et Jim Watson profiteront de l'occasion pour discuter avec leurs homologues de 17 autres villes du pays, ainsi qu'avec des représentants du monde des affaires et du milieu syndical.

La maire d'Ottawa a déjà une idée bien précise des enjeux dont il souhaite discuter.

« Le transport en commun, l'infrastructure, le logement abordable et la sécurité, ça c'est les quatre grandes choses [sur lesquelles] c'est nécessaire de commencer un dialogue avec non seulement le gouvernement fédéral, mais aussi toutes les provinces », dit M. Watson.

« C'est nécessaire de commencer une discussion avec les [...] partis fédéraux pour [les] convaincre de mettre dans leur plateforme une initiative pour aider les villes. »

— Une citation de  Jim Watson, maire d'Ottawa

D'ailleurs, à l'approche des élections fédérales, prévues à l'automne, les maires des grandes villes canadiennes considèrent qu'ils sont les mieux placés pour proposer des solutions aux besoins réels de la population.

Les 19 grandes villes qui participent au Sommet sont : Brampton, Calgary, Edmonton, Gatineau, Halifax, Hamilton, Kitchener, Laval, Mississauga, Montréal, Ottawa, Régina, Saskatoon, Saint-Jean de Terre-Neuve, Surrey, Toronto, Vancouver, Windsor et Winnipeg. (Source : Fédération canadienne des municipalités)

Pas une liste d'épicerie, dit le maire gatinois

Le maire Pedneaud-Jobin affirme toutefois que les premiers magistrats n'entendent pas soumettre « une liste d'épicerie » commune aux autres ordres de gouvernement.

Il explique que leur objectif est de peaufiner un discours « plus positif » pour convaincre les partis fédéraux de reconnaître davantage le rôle des municipalités, plutôt que « d'arriver avec un chiffre ».

« On veut parler des solutions à différents enjeux. Si on veut régler des problèmes environnementaux puis économiques, il faut investir dans le transport en commun. Puis ça, c'est dans les villes que ça se passe », dit-il. « Si on veut stimuler l'économie ou lutter contre la pauvreté, il faut investir dans le logement. Puis ça, c'est dans les villes que ça se passe aussi. »

« Le transport, le logement et les infrastructures, c'est les gros domaines où le gouvernement fédéral doit mieux travailler avec les villes pour régler toute une série de problèmes. »

— Une citation de  Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

M. Pedneaud-Jobin n'écarte pas la possibilité que les maires des grandes villes décident d'interpeller le gouvernement fédéral sur d'autres questions, comme celle de la sécurité ferroviaire.

Avec les informations de Laurie Trudel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !