•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réforme de la Santé : le gouvernement Gallant fait fausse route selon un ancien dirigeant

Le Marathon international de Montréal, 13 septembre 1981

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Rino Volpé, ancien président et directeur général du réseau de santé Vitalité au Nouveau-Brunswick, affirme que le ministre de la Santé, Victor Boudreau, a volontairement fait de la langue un enjeu dans le système de santé et qu'il est en train de « préparer la grande déroute » du système actuel.

« En ignorant la régie francophone, le ministre Boudreau a insulté tous les francophones du Nouveau-Brunswick », écrit Rino Volpé, dans un document obtenu par Radio-Canada Acadie.

Extrait du document rédigé par Rino Volpé

Pour ma part, je m'inquiète vivement du manque de respect flagrant et du traitement d'un poids deux mesures à l'endroit de la régie de santé Vitalité et de ses communautés par le présent gouvernement.

Devant les inquiétudes des communautés rurales qui fusent de toutes parts, et faisant suite aux nombreux appels que j'ai reçus et que je continue de recevoir depuis mon départ de la Régie Vitalité, je ne pouvais demeurer silencieux.

Le plan du ministre Boudreau qui semble s'amorcer sera connu dans l'histoire de notre province comme la deuxième déroute à laquelle il aura participé activement. Tristement, encore une fois, celle-ci s'attaquera principalement à nos citoyens les plus démunis et les régions les plus rurales du Nouveau-Brunswick.

Le réseau Vitalité économisait comparativement à Horizon

L'ancien grand parton de Vitalité affirme également que pendant l'année 2013-2014, Vitalité aurait obtenu une augmentation de 0 % de ses dépenses de fonctionnement comparativement à l'année précédente, tout en précisant que ces données incluent les dépenses associées au fond de rattrapage. Il ajoute que pour sa part, le réseau Horizon aurait connu une augmentation de 1,7 % soit 17,2 millions de dollars de plus comparativement à l'exercice 2012-2013.

« Il devient alors très clair d'où peuvent être puisées les grandes économies », lance-t-il. Mais il déplore que les fonctionnaires du ministère de la Santé ne voient pas les choses du même oeil.

La régie Vitalité a toujours eu une différence de vision versus Horizon et le ministère de la Santé, disons certains hauts fonctionnaires. Puis eux autres, l'amélioration de l'utilisation de nos lits d'hôpitaux et de nos urgences, c'était la fermeture des petits hôpitaux, d'urgences. On trouvait cette approche très simpliste parce qu'on n'éliminera pas l'utilisation en éliminant tout simplement l'offre de services.

Une citation de :Rino Volpé, ancien pdg du réseau Vitalité

Un ancien ministre réagit

Un porte-parole du ministre Victor Boudreau explique que ce dernier ne fera aucun commentaire sur un document qu'il n'a pas reçu.

L'ancien ministre de la Santé, Michael Murphy, pour sa part, a réagi sur Twitter : « Rino est un type compétent que j'admire, mais ses commentaires reflètent les mauvais conseils qu'on a dû lui donner. Sa logique est fragile. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie