•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Égalité Santé en Français: « gardons nos petits hôpitaux francophones en région »

Le Dr Hubert Dupuis

Le Dr Hubert Dupuis, président du groupe Égalité santé en français

Radio-Canada

L'organisme Égalité Santé en Français veut maintenir les petits hôpitaux francophones au Nouveau-Brunswick. Le président de l'organisme, le Dr Hubert Dupuis, craint que le gouvernement provincial ne croit plus dans les régions.

« Nous avons besoin des urgences en région, souligne Hubert Dupuis. La distance pour obtenir les soins est un élément important à la survie de notre population. Nous sommes dans une province où la plupart des gens vivent en région, dans les communautés rurales. Le Nouveau-Brunswick, ce n'est pas seulement les trois villes de Saint-Jean, Fredericton et Moncton. »

Le Dr Dupuis affirme que le réseau de santé francophone a atteint sa limite d'accueil. Les lits d'hôpitaux sont souvent occupés par des patients en attente d'un transfert dans un hôpital ayant plus de services.

« Cela démontre l'importance de maintenir les plans de relance dans les régions, déclare Hubert Dupuis. Les gens des communautés rurales ne vont pas à l'hôpital par plaisir, mais par nécessité. Il faut investir dans nos petits hôpitaux ruraux qui sont déjà en situation de rattrapage. »

Toutes les possibilités sont sur la table, selon le gouvernement

Le ministre de la Santé, Victor Boudreau, affirme que toutes les possibilités sont sur la table. Il dit qu'aucune décision n'a été prise jusqu'à maintenant, car le processus de la révision stratégique des programmes gouvernementaux vient tout juste de commencer.

J'ai mentionné qu'il faut comme province, se poser des questions difficiles à savoir si nous avons besoin de 22 hôpitaux.

Une citation de Le ministre de la Santé, Victor Boudreau.

Il ajoute qu'il est essentiel d'examiner le ministère de la Santé de la province dans le cadre de l'exercice de la révision des programmes du gouvernement pour faire des économies.

« On ne peut pas faire une révision stratégique des programmes de l'ampleur que nous voulons faire sans aller regarder au ministère de la Santé et de ses partenaires », dit-il.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.