•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lancement d'un appel d'offres pour la reconversion du pont ferroviaire Prince-de-Galles

Le reportage du journaliste Michel-Denis Potvin

Le pont ferroviaire Prince-de-Galles, qui relie Ottawa à Gatineau et qui est désaffecté depuis des années, pourrait avoir une nouvelle vocation. La Ville d'Ottawa a lancé un appel d'offres pour transformer la structure en piste cyclable et piétonnière.

Cet appel d'offres en a surpris plus d'un, à commencer par des groupes de pression environnementaux.

L'organisme Action Transport Canada et le groupe Moose s'y opposent et veulent que le pont demeure une voie ferroviaire.

« Je pense que c'est une erreur. Une fois que l'on convertit un chemin de fer en piste, cela devient très difficile de faire accepter au public un retour en arrière », affirme le président d'Action Transport Canada, David Jeanes.

La seconde association a même fait appel à l'Office des transports du Canada pour bloquer le projet de la Municipalité.

Cette dernière estime que ces réactions sont exagérées. C'est notamment le cas du conseiller Keith Egli.

« L'idée est tout simplement de créer un passage pour traverser la rivière. Cela consisterait en gros à placer une rampe sur le rail, afin d'avoir une voie multimodale », explique l'élu.

Ce projet est inclus dans le Plan sur le cyclisme d'Ottawa de 2013, une stratégie visant à développer l'usage du vélo dans la capitale nationale, dont le budget s'élève à 40 millions de dollars.

L'administration municipale a reconnu que l'annonce avait été postée trop tôt, et que des partenaires potentiels devaient être consultés avant de pouvoir aller plus loin.

D'après des informations de CBC

Ottawa-Gatineau

Société