•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du procès de DSK, accusé de proxénétisme aggravé

Est-ce que l'histoire de Dominique Strauss-Kahn peut devenir un bon roman?

Est-ce que l'histoire de Dominique Strauss-Kahn peut devenir un bon roman?

Photo : Reuters/Christian Hartmann

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ancien ministre des Finances et aspirant à la présidence française, Dominique Strauss-Kahn, sera de retour devant les tribunaux lundi.

Il fait face à des accusations de proxénétisme aggravé en lien avec un réseau de prostitution à l'hôtel Carlton de Lille, en France. S'il est reconnu coupable, DSK risque 10 ans de prison et plus de 2 millions de dollars d'amende.

Les faits reprochés datent de 2011, bien avant que soient abandonnées les procédures pour agression sexuelle intentées par une jeune femme de chambre, au Sofitel de New York.

À l'époque, ces accusations lui avaient coûté son emploi à la tête du Fonds monétaire international (FMI).

Cette fois, DSK est soupçonné d'avoir organisé à partir du nord de la France des soirées de débauche à Lille, Bruxelles, Paris et Washington, des soirées financées à même les allocations de dépenses des compagnies de ses amis.

Le stratagème aurait duré jusqu'en 2011, au moment où un coup de fil anonyme sonne l'alerte chez les policiers de Lille. Ils apprennent alors qu'un responsable des relations publiques de l'hôtel Carlton est soupçonné d'organiser des rencontres entre prostituées et clients dans deux établissements lillois.

Le « roi de la fête »

En plus de mettre en lumière plusieurs canaux présumés de prostitution, l'enquête mène aussi au nom de Dominique Strauss-Kahn. Ce dernier reconnaît sa participation à des soirées libertines, mais nie avoir su que les jeunes femmes présentes étaient des prostituées.

Or, même si les jeunes femmes ne devaient jamais évoquer en sa présence leur statut, il est certain que l'ancien directeur du FMI ne pouvait ignorer qu'elles étaient des prostituées, avance l'accusation.

Devant les enquêteurs, une escorte dira d'ailleurs de lui qu'il était le « roi de la fête », au centre de toutes les attentions.

Aussi des coaccusés

Au procès, Dominique Strauss-Kahn aura à ses côtés 13 coaccusés de tous horizons : entrepreneurs, avocats, commissaires de police et gérants de maison de débauche. Certains sont aussi poursuivis pour escroquerie, abus de confiance ou abus de biens sociaux dans le volet financier de cette affaire.

Depuis que les scandales l'entourant ont éclaté au grand jour, Dominique Strauss-Kahn a divorcé d'Anne Sinclair, une riche animatrice de télévision, tandis que son principal partenaire d'affaires s'est suicidé.

Il travaille maintenant comme conseiller auprès de banques et des gouvernements russe, serbe et sud-soudanais.

Avec les informations de Mathieu Dion

Avec les informations de Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !