•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CSN dénonce la baisse de la qualité des services de santé

Manifestation contre l'austérité et la réforme de la santé devant l'hôpital de Chicoutimi

Radio-Canada

L'impact des compressions est majeur dans les hôpitaux, selon les syndicats, qui citent en exemple le Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi, le principal établissement régional.

La situation est telle que la Confédération des syndicats nationaux (CSN) réclame un moratoire sur la loi 10 qui prévoit la réorganisation des services de santé, par l'abolition des Agences régionales qui seront remplacées par les Centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS).

Le vice-président de la FSSS-CSN, Gaston LangevinAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le vice-président de la FSSS-CSN, Gaston Langevin

Parce que, selon Gaston Langevin, vice-président de la Fédération de la santé et des services sociaux CSN, « ils commencent à discuter des choses alors que les lois ne sont même pas adoptées pour se partager la tarte. Nous, on trouve ça scandaleux, nous on est au niveau des services à la population », déplore-t-il.




Actuellement, selon lui, les établissements sont sens dessus dessous, conséquences des changements annoncés et des compressions des dernières années. Selon la CSN, seul un moratoire permettrait de discuter des aspects de la réforme touchant les soins aux patients, totalement oubliés, estime-t-il.

Gaston Langevin ajoute que des moyens de pression pourraient être entrepris dès lundi pour faire entendre raison aux autorités.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Santé