•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Sénat dit oui à Keystone XL

Drapeau américain devant le Capitole, à Washington
Drapeau américain devant le Capitole, à Washington Photo: AFP / AFP/Karen Bleier

Le Sénat américain a approuvé jeudi la construction du pipeline Keystone XL, entre l'Alberta et les États-Unis.

Quelque 62 sénateurs ont voté jeudi pour le projet, tandis que 36 ont voté contre, ce qui est insuffisant pour contrer le véto promis par le président Barack Obama, à seulement cinq voix près.

Tous les républicains présents en Chambre ont soutenu le texte, tout comme neuf démocrates.

Le leader en Chambre des républicains, Mitch McConnell, a qualifié cette étape d'« importante réussite pour le pays ». Il a également mis en avant les possibilités d'embauche créées par Keystone XL, ainsi que, selon lui, le peu d'impacts environnementaux.

Or noir à vendre. Consultez notre dossier.

La sénatrice démocrate Barbara Boxer, membre du comité sénatorial sur l'environnement, parle pour sa part de « disgrâce ». Les démocrates ont essayé de faire en sorte que le pipeline soit construit avec de l'acier américain et que son pétrole et ses produits dérivés restent aux États-Unis. Ils ont également tenté de protéger les ressources en eau.

Seuls une poignée d'amendements ont pu être adoptés, parmi lesquels une taxe pour les entreprises transportant du pétrole brut des sables bitumineux canadiens. L'argent ainsi récolté irait dans un fonds en cas de déversement. Une mesure pour l'efficacité énergétique a également été adoptée.

La Chambre des représentants avait voté pour le projet en novembre. Les deux chambres doivent maintenant s'entendre sur un texte définitif.

Lors des élections de mi-mandat, l'an dernier, les républicains ont gagné le contrôle des deux chambres. Peu après leur entrée en fonction au Sénat, en janvier, ils ont fait approuver l'étude d'un projet de loi sur Keystone XL.

Le président américain Barack Obama avait laissé savoir qu'il opposerait son veto si une loi en ce sens était adoptée par le Congrès. Les deux tiers des voix des sénateurs et des membres de la Chambre des représentants sont nécessaires pour l'annuler.

Il s'agit de la première fois que le Sénat américain approuve Keystone XL.

Le tracé du projet Keystone XL

Le projet vise à transporter du pétrole provenant des sables bitumineux de l'Alberta vers les côtes du Texas. Le projet a été déposé en septembre 2008, et rejeté une première fois en janvier 2012 parce qu'il traversait des zones écologiques sensibles.

S'il était construit, le pipeline transporterait quelque 800 000 barils de pétrole par jour. Des écologistes se disent inquiets à cause de possibles fuites et de l'accroissement des émissions de gaz à effet de serre qui en résulterait.

Avec les informations de La Presse canadienne, et Reuters

Alberta

Économie