•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le réservoir Springbank ne fait pas l’unanimité

Le réservoir Springbank permettrait de contenir des millions de mètres cubes d'eau provenant de la rivière Elbow.

Le réservoir Springbank permettrait de contenir des millions de mètres cubes d'eau provenant de la rivière Elbow.

Photo : Gouvernement de l'Alberta

Radio-Canada

Lors de consultations publiques tenues mardi soir à Calgary et mercredi soir à Cochrane, des résidents de la métropole albertaine et des environs ont fait savoir leur mécontentement de voir le projet de réservoir Springbank se concrétiser.

Un texte de Geneviève NormandTwitterCourriel

Le réservoir Springbank est un projet proposé par le gouvernement de l'Alberta qui a pour but d'atténuer les effets d'une éventuelle inondation et de protéger la métropole albertaine, qui a durement été touchée par les inondations de 2013. Il s'agit en quelque sorte d'une zone de terres inondables qui peut servir à contenir une grande quantité d'eau. En cas d'inondation, un canal de dérivation acheminerait l'eau de la rivière Elbow vers le réservoir. Cette même eau serait par la suite relâchée dans la rivière d'une manière contrôlée.

Toutefois, le projet fait face à de nombreuses critiques de la part des résidents puisque la création du réservoir Springbank se fera sur des terres privées et forcera par conséquent des expropriations. Selon le porte-parole de l'organisation Don't Damn Springbank, Ryan Robinson, le projet requiert des milliers d'hectares de terrains privés.

Des résidents de Calgary et des environs préfèrent la proposition de construire un réservoir près de McLean Creek.

Des résidents de Calgary et des environs préfèrent la proposition de construire un réservoir près de McLean Creek.

Photo : Gouvernement de l'Alberta

« Pourquoi doivent-ils le construire sur des terres privées alors qu'il y a d'autres options sur la table? », s'est insurgée Connie Beatona, une résidente qui a pris part aux consultations publiques. Selon elle, l'emplacement désigné pour le réservoir ne convient pas.

Le résident de Bragg Creek John Teghtmeyer estime lui aussi que le projet est insensé. Selon lui, la présentation du projet par Jim Prentice était finement calculée pour des élections partielles qui ont eu lieu un mois après l'annonce. « Le réservoir Springbank ne protégera pas Bragg Creek ni Redwood Meadow. Je trouve que c'est ridicule. S'ils le construisaient à McLean Creek, le réservoir protégerait les deux municipalités, en plus de protéger Calgary. »

C'est un projet très destructeur et nous croyons qu'il y a une meilleure option.

Ryan Robinson, porte-parole de l'organisation Don't Damn Springbank

L'emplacement à McLean Creek préférable, selon des résidents

Des résidents souhaitent que le gouvernement provincial évalue attentivement d'autres options que celle de construire le réservoir dans le secteur Springbank.

À cela, le porte-parole du ministre de l'Environnement et Développement durable des ressources, Jason Penner, a répondu que l'emplacement de McLean Creek est toujours à l'étude, mais que le réservoir Springbank ira de l'avant.

Le projet va se réaliser; il a été déterminé que c'était la meilleure option.

Jason Penner, porte-parole du ministre de l'Environnement et Développement durable des ressources

M. Penner ajoute que l'ingénierie de ces projets est souvent complexe et que, par conséquent, « on ne peut pas déterminer quelle est la meilleure option simplement en regardant sur une carte géographique ».

Le projet du réservoir Springbank a été confié à l'entreprise Stantec, qui a été retenue pour être responsable du design, de l'ingénierie et de l'évaluation des risques environnementaux.

Le réservoir sera situé dans un quadrilatère situé à environ 15 kilomètres à l'ouest de Calgary, au sud de de l'autoroute 1, à l'est de l'autoroute 22 et au nord de l'autoroute 8.

Alberta

Politique provinciale