•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Partenariat avec Boeing et SpaceX : la NASA prévoit des économies

Représentation artistique du ravitaillement de la SSI

Représentation artistique du ravitaillement de la SSI

Photo : NASA

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dans une conférence de presse commune, la NASA, Boeing et SpaceX ont dévoilé échéanciers et détails concernant les missions commerciales qui doivent transporter des astronautes vers la Station spatiale internationale (SSI) dès 2017, mettant fin à la dépendance des États-Unis aux capsules russes Soyouz.

La NASA annonçait en septembre dernier avoir retenu les services de Boeing et SpaceX pour transporter ses astronautes vers la SSI.

Depuis l'abandon du programme de navettes spatiales, en 2011, la NASA doit débourser quelque 70 millions de dollars américains (77 millions $CAN) par personne par vol pour utiliser les capsules russes Soyouz. Ce coût moyen passerait à 58 millions avec ses nouveaux partenaires, une économie substantielle pour la NASA.

Le nouveau contrat est d'une valeur de 6,8 milliards de dollars américains, soit 4,2 milliards pour Boeing et 2,6 milliards pour SpaceX. Il prévoit six missions de transport d'astronautes et de matériel vers la SSI pour chacune des deux compagnies, précédées de deux vols d'essai, dont un habité.

Premiers essais en 2017

Un responsable de Boeing Space Exploration a affirmé que le premier vol d'essai non habité serait réalisé par sa compagnie en avril 2017.

Une mission avec deux passagers, un pilote d'essai de Boeing et un astronaute de la NASA, devrait suivre en juillet de la même année. Le premier vol avec des astronautes à bord dans le cadre du contrat avec la NASA va quant à lui décoller en décembre 2017.

Le CST-100, d'une capacité de sept places, doit être construit dans les anciens locaux modernisés du Centre spatial Kennedy où étaient assemblées les navettes spatiales de la NASA.

SpaceX prévoit de son côté lancer le premier vol non habité de son vaisseau Dragon V2 vers la fin de 2016. Un premier vol habité serait attendu au début de 2017.

Une nouvelle orientation

Lorsque la NASA a mis fin au programme des navettes spatiales, elle a choisi de confier l'accès à l'orbite terrestre basse, où évolue la SSI, à l'industrie privée. Tout cela dans le but de mieux se concentrer sur les vols dans l'espace lointain, notamment vers Mars.

Le patron de la NASA, Charles Bolden, s'est néanmoins réjoui à la perspective de mettre fin à la dépendance coûteuse des États-Unis vis-à-vis de la Russie pour accéder à la station spatiale. « Je ne veux plus jamais devoir faire un autre chèque à Roscosmos [l'agence spatiale russe] après 2017, enfin je l'espère », a-t-il déclaré.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !