•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des archéologues de Louisiane à la recherche de cimetières acadiens

archeologues-louisiane-acadien

Photo : New Acadia Project

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des archéologues de Louisiane sont à la recherche de cimetières des premiers Acadiens qui seraient arrivés dans l'état, en 1765. Le New Acadia Project cherche à découvrir les cimetières ou 34 personnes ont été enterrées, incluant Joseph Broussard Beausoleil.

Mark Reese, le chercheur principal du projet affirme que lui et son équipe souhaitent trouver les campements des premiers Acadiens

Mais il ajoute que les archéologues n'ont nullement l'intention de retirer les restes des cimetières.

« Nous ne voulons pas exhumer les corps. Nous nous intéressons seulement au site, raconte-t-il.

« Nous pourrions utiliser des techniques d'excavation pour confirmer qu'il y a eu un cimetière à tel endroit et qui nous indiquerait la date, le lieu exact où les corps ont été enterrés, sans que nous ayons à sortir les restes des dépouilles.

Reese et ses collègues chercheurs ont localisé trois sites possibles de cimetières qui dateraient de 1765. Mais il affirme que c'est un long processus avant de pouvoir confirmer quoi que ce soit. Une fois les sites identifiés, on serait en mesure de déterminer où les premiers Acadiens ont été enterrés. Marc Resse voudrait ensuite que l'on identifie ces lieux.

« Peut-être que des gens du Nouveau-Brunswick aimeraient venir ici, dans les bayous et visiter ces endroits où les premiers habitants se sont installés en 1765 »,  dit-il.

Claude Boudreau, directeur du monument Lefebvre, à Memramcook, affirme que ces cimetières ont une grande importance dans l'histoire de l'Acadie.

« C'est un peu comme un lieu de pèlerinage pour les Acadiens des provinces maritimes, mais aussi de la diaspora acadienne. Tout le monde voudra voir ces cimetières », souligne Claude Boudreau. 

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Acadie