•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le tournoi de hockey sur étang de Tracadie-Sheila gagne de la popularité

Le tournoi de hockey sur étang de Tracadie-Sheila, au Nouveau-Brunswick
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'équipe des « Acadien Boys » est la grande gagnante du quatrième tournoi de hockey sur étang de Tracadie-Sheila, au Nouveau-Brunswick.

Six patinoires ont été aménagées pour l'occasion aux abords de la grande rivière de Tracadie. Vingt-huit équipes ont participé au tournoi, soit deux fois plus que lors de la première année.

« Il y a beaucoup d'équipes locales, mais tu as une équipe de la Gaspésie qui est venue, une équipe de Dieppe, une équipe de Caraquet », souligne Daniel Haché, un organisateur.

Ça grossit tout le temps. J'ai été obligé de refuser à la dernière minute des équipes parce que les [horaires] étaient déjà tous faits, mais c'est de bon augure pour la prochaine année.

Une citation de :Daniel Haché, organisateur

Les équipes s'affrontent dans quatre catégories : 45 ans et plus, féminine, récréative et compétitive.

Les règles du tournoi, qui s'étend sur cinq jours, sont simples. Quatre joueurs par équipe s'affrontent pendant deux périodes de quinze minutes chacune.

« Des petits buts, pas de gardien, pas le droit de lever la rondelle. Ça fait du jeu rapide, mais c'est comme plus sécuritaire. C'est amical, comme on disait tantôt », indique Francis Chavarie, membre de l'équipe des Lumberjacks, de Carleton.

Chaque joueur semble avoir ses propres raisons pour participer au tournoi. « Quand on était petit, on jouait sur des lacs ou des patinoires de quartier. C'est un peu cet esprit de camaraderie qui existe », souligne Kevin Desbois, membre des Lumberjacks.

« C'est vraiment le plaisir d'être dehors, de jouer dehors entre amis. Ça s'offre à tout le monde aussi. Ça prend seulement un hockey, des gants, des patins et pas besoin du gros équipement qui coûte tellement », ajoute Sébastien Desbois, membre des Lumberjacks.

D'autres apprécient l'aspect convivial de l'événement. « On a du plaisir. On se loue un chalet. C'est familial. Nos copines sont ici aussi avec les enfants. C'est vraiment plaisant », lance Dion Duguay, membre des Glorieux de Tracadie-Sheila.

Les organisateurs sont convaincus que le tournoi va continuer de gagner de la popularité et que bientôt une quarantaine d'équipes y prendra part.

« On a eu beaucoup d'équipes de jeunes cette année qui ont embarqué de la polyvalente. Ça aussi, ça donne un bon coup de main au tournoi », conclut l'organisateur Daniel Haché.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie