•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Danielle Smith s'excuse, mais briguera l'investiture progressiste-conservatrice

Danielle Smith et Jim Prentice lors de leur allocation commune mercredi

Danielle Smith et Jim Prentice lors de leur allocation commune mercredi

Photo : La Presse canadienne / JASON FRANSON

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ex-chef du parti Wildrose, Danielle Smith, qui est passée du côté des progressistes-conservateurs au pouvoir en Alberta, s'excuse pour la façon dont elle et huit autres députés ont changé de camp en décembre dernier.

Dans une longue lettre sur Facebook, Mme Smith s'excuse pour ne pas avoir pu faire du Wildrose une option viable de gouvernement. « Durant l'assemblée générale annuelle 2014, il est devenu évident à mes yeux que les membres souhaitaient davantage être un parti d'opposition que parti au pouvoir », a-t-elle écrit samedi.

Être un NPD de la droite n'a jamais été le mouvement que je désirais mener.

Danielle Smith, députée de Highwood

Mme Smith, qui annonce déjà qu'elle briguera l'investiture progressiste-conservatrice dans sa circonscription, ne regrette aucunement d'avoir abandonné son rôle de chef de l'opposition. Elle soutient avoir lutté contre deux gouvernements qui menaient l'Alberta dans la mauvaise direction, et estime que le gouvernement de Jim Prentice, auquel elle s'est jointe, partage les mêmes idées qu'elle défendait.

La députée provinciale de Highwood s'excuse aussi de ne pas avoir pris le temps de laisser les Albertains débattre de l'idée d'une unification des forces conservatrices. À ses yeux, cette unification semblait déjà bien en cours après le triomphe du PC aux élections partielles d'octobre, l'assemblée annuelle et la défection de deux députés Wildrose vers le PC en novembre.

Mme Smith indique qu'en tant que députée de Highwood, ses trois priorités seront le règlement de toutes les demandes restantes d'aide financière en cas de catastrophe, le choix de la meilleure proposition pour la dérivation de la rivière Highwood et un engagement en vue d'un aqueduc régional pour le bourg d'Okotoks.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.