•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Activités de sensibilisation et d’inclusion des LGBT à l’Université de la Saskatchewan

Jack Saddleback est l'un des organisateurs des activités de sensibilisation et d'inclusion de la communauté LGBT à l'Université de la Saskatchewan.

Jack Saddleback est l'un des organisateurs des activités de sensibilisation et d'inclusion de la communauté LGBT à l'Université de la Saskatchewan.

Photo : Anouk Lebel/ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des étudiants de l'Université de la Saskatchewan ont organisé des activités pour que les membres de la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle et transsexuelle (LGBT) se sentent inclus et en sécurité. Toute la semaine, des bénévoles ont animé des ateliers en lien avec les questions de genre et d'orientation sexuelle.

Selon un des organisateurs, Jack Saddleback, il est important de créer ce qu'il appelle des espaces inclusifs. Il s'agit en fait d'endroits où les membres de la communauté LGBT peuvent se sentir complètement inclus et où ils peuvent laisser tomber leurs barrières.

L'organisateur a lui-même vécu des moments difficiles et soutient avoir été victime de rejet et de harcèlement, parce qu'il est homosexuel transgenre. Pour lui, le simple fait d'aller aux toilettes peut s'avérer difficile et être l'occasion d'insultes.

Il estime par ailleurs que la société saskatchewanaise reste assez conservatrice sur les questions d'identité sexuelle. La culture de la province est organisée autour de l'existence de deux genres bien définis : homme et femme. Jack Saddleback croit toutefois que l'Université est un bon endroit pour entamer une réflexion et remettre en question ces conceptions.

Les ateliers expliquaient entre autres des concepts qui définissent la vie des personnes LGBT, comme le concept de personne en situation de privilège. Une telle personne est une personne blanche, hétérosexuelle, qui n'est donc pas confrontée aux défis vécus par la communauté LGBT. Jack Saddleback explique par ailleurs que les ateliers avaient comme objectif de permettre aux personnes en position de privilège de se mettre dans la peau de ceux qui le sont moins.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !