•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

7,6 millions $ pour le navire de recherche Amundsen

Photo : Canadian Coast Guard

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le brise-glace Amundsen basé à Québec pourra poursuivre ses missions de recherche en Arctique. Ottawa accorde une subvention de 7,6 millions de dollars au navire canadien associé à l'Université Laval et au réseau ArcticNet sur la recherche nordique internationale.

Les opérations scientifiques de l'Amundsen seront maximisées pour les trois prochaines années. Le montant octroyé servira notamment à l'entretien et la mise à niveau des 63 systèmes et équipements scientifiques du navire.

Grâce à cette subvention du gouvernement fédéral, l'Amundsen pourra désormais parcourir les glaces pendant près de 150 jours par année. « Ce financement favorisera de nouvelles collaborations internationales de haut calibre », s'est réjoui Louis Fortier.

Le ministre fédéral des Sciences et de la Technologie, Ed Holder, s'est déplacé à Québec pour faire l'annonce ce matin dans le Port de Québec, en compagnie du recteur de l'Université Laval, Denis Brière, et de Louis Fortier, directeur scientifique du réseau ArcticNet.

Ce dernier affirme que sans le financement d'Ottawa, plusieurs missions scientifiques auraient pu être compromises.

Louis Fortier confirme que le brise-glace Admunsen participera, entre autres, à la circumnavigation du Groenland ainsi qu'à une nouvelle enquête sur la santé des Inuits au Nunavik, dont la première édition date de 2004.

Le NGCC Amundsen joue depuis plus de 10 ans un rôle majeur dans la recherche scientifique en Arctique au Canada.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.