•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Apocalypse : Il est minuit moins trois

Représentation artistique de la Terre

Représentation artistique de la Terre

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La grande aiguille de la Pendule de l'apocalypse, qui symbolise l'imminence d'un cataclysme planétaire, a été avancée de deux minutes, à minuit moins trois, a annoncé Kennette Benedict, présidente du Bulletin des scientifiques atomiques, l'association qui a créé en 1947 cette pendule symbolisant l'imminence d'un cataclysme nucléaire.

La dernière fois que l'aiguille avait été déplacée remonte au 10 janvier 2012. Elle avait été avancée d'une minute.

Elle n'a jamais été aussi près de minuit depuis 1984, également à 23 h 57, au moment le plus tendu des relations américano-soviétiques.

Aujourd'hui, le réchauffement climatique incontrôlé et une course aux armes nucléaires résultant de la modernisation des énormes arsenaux représentent des menaces extraordinaires et indéniables à la survie de l'humanité.

Kennette Benedict, présidente du Bulletin des scientifiques atomiques

 En janvier 2010, cette association qui compte 18 anciens Nobels avait fait reculer la Pendule d'une minute, expliquant ce changement par un « état du monde plus encourageant ».

Depuis sa création, la Pendule de l'apocalypse a été ajustée 19 fois : de minuit moins deux en 1953, quand les États-Unis ont décidé de produire la bombe à hydrogène, à minuit moins 17 minutes en 1991, à la fin de la Guerre Froide.

Avec les informations de Agence France-Presse

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.